jeudi 14 janvier 2021

réséda odorant

bonjour , a tout le monde le sujet de la plante qui nous intéresse ce soir est magnifique avec ces belles fleurs blanches odorantes en épi qui attirent les abeilles .
 
🌺 Réséda odorant 🌺
( Reseda odorata )
 
  • origine : Afrique du nord
  • plantation : au printemps
  • floraison : tout l ' été
  • hauteur de : 60 cm
  • ma couleur : fleurs blanches
  • exposition : plein soleil ☀️☀️☀️
  • rusticité : rustique -19°C ❄️❄️
  • humidité du sol : sol frais et bien drainé 💦💦
  • type de sol : sol riche , humus , terreau , compost , alcalin
  • utilisation : massif , jardinière
  • p'tites bêtes et maladies : Le réséda est de culture facile, sans ennemis spécifiques 🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : Le genre Reseda comprend environ 50 espèces , La plante est érigée, légèrement étalée avec des tiges ramifiées portant des feuilles vert moyen pouvant atteindre 10 cm de long, entières, spatulées, elliptiques, parfois trilobées.
Les fleurs en étoiles ne dépassent pas les 8 mm de diamètre, elles sont réunies en grappes dressées un peu coniques. Chaque fleur compte 4 à 7 pétales avec des étamines orange au centre. Les pétales sont de couleur blanc verdâtre.
Si le réséda vous dit quelque chose peut-être est-ce en référence au poème de Louis Aragon publié initialement en 1943 avant d’être largement diffusé l’année suivante : la rose et le réséda, au travers duquel le militant défendait une union au sein de la résistance, quelles que soient les idées politiques et religieuses des uns et des autres. Il n’avait pas choisi le titre au hasard mais pour le symbole de la couleur de chacune des fleurs : le rouge des communistes avec la rose, le blanc des catholiques et royalistes avec le réséda.
Le nom Reseda vient du verbe latin resedare qui signifie « calmer, guérir », en référence à sa capacité d'apaiser la douleur des plaies, de soigner les abcès et les inflammations.
Reseda luteola ou gaude était utilisé dès l'Antiquité comme colorant textile. La France l'utilisa en teinturerie et imprimerie jusqu'au XIXe siècle.
 
 
 
 

réséda odorant6

 

réséda odorant5

réséda odorant4

réséda odorant3

réséda odorant2

 

 

 

🍂 le Potager des Fleurs !    le Blog 🍂


Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 1 janvier 2021

bonne année 2021

logo bonne année blog

Posté par Jean Mi Dm à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 31 décembre 2020

le panache d ' officier

bonjour , a tous le sujet de la plante qui nous intéresse ce soir est une plante tropicale c ' est un arbuste aux fleurs blanches et épis jaunes elle donnera du peps a votre intérieur
 
🌺 Panache d'officier , Pachystachys jaune 🌺
( PACHYSTACHYS LUTEA )
 
  • origine : Amérique tropicale, Brésil, Pérou, Mexique
  • plantation : au printemps
  • floraison : en été
  • hauteur de : 1 m
  • ma couleur : fleurs blanches , épis jaunes
  • exposition : pleine lumière
  • rusticité : NON rustique +18°C 🏠🏠🏠
  • humidité du sol : sol frais et bien drainé 💦💦
  • type de sol : en mélange terre du jardin , terreau , sable
  • utilisation : pot , plante d ' intérieur
  • p'tites bêtes et maladies : Les parasites les plus classiques sont les acariens , et la rouille 🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : Le genre Pachystachys comprend 12 espèces au total
Stachys, en latin, signifie épis, tandis que lutea vient de luteus, qui signifie jaune.
Le pachystachys jaune est un arbuste tropical. Il nécessite, donc, pour sa culture et surtout pour sa floraison, de beaucoup de lumière et d'humidité.
Pour ceux qui ne possèdent pas de serre chaude et humide, installez-le dans une pièce très bien éclairée, près d'une baie ou d'une fenêtre ; attention, toutefois, aux rayons directs du soleil qui peuvent brûler les feuilles. Entourez-le d'autres plantes, ce qui permet de créer une ambiance humide.
Les fleurs apparaissent, normalement, en été. Mais cultivées en intérieur, la plante peut offrir une floraison bien plus longue.
Pachystachys lutea fut introduit à la fin du XIXe siècle en Europe comme plante en pot avec peu de succès, puis redécouvert dans les années 70. L'application d'inhibiteurs de croissance donnait des plants assez chétifs qui ont sans doute contribué au peu d'enthousiasme suscité par la plante dans le passé.
 

Arrosez régulièrement sans laisser stagner de l'eau dans la soucoupe (utilisez une eau de pluie non calcaire). Brumisez quotidiennement pendant l'hiver à cause du chauffage ainsi qu'en été, sans toutefois mouiller les fleurs et de manière aussi à dépoussiérer le feuillage. Une astuce consiste à enterrer le pot dans un bac rempli de tourbe humide pour une meilleure autonomie.

Durant la période estivale, la plante peut être sortie dans un jardin abrité et placée à l'ombre d'un arbre.

Le pachystachys jaune, Pachystachys lutea, est surnommé la chandelle, le panache d'officier ou la plume d'officier, pour la raideur de ses épis jaunes à « plumes » blanches constituées par les fleurs qui fusent de l'épi. On le trouve planté en pleine terre en France du côté de Menton, sinon il se cultive en pot dans une véranda ou dans les massifs estivaux. Les branches noueuses de l'arbuste peuvent s'étendre sur 90 cm de haut sur 60 cm de large en culture d'intérieur, tandis qu'elles culminent à 2 m en zone tropicale. Les feuilles opposées sont coriaces et persistantes, en forme de lance, mesurant 12-15 cm de long. Le limbe vert foncé lustré est pratiquement sans pétiole et marqué de profondes nervures.

La floraison dure plusieurs semaines généralement au cours de l'été (elle est attractive à la fois pour les abeilles, les papillons et les oiseaux nectarivores), mais une situation en véranda ou sous climat tropical autorise une durée bien plus longue. Les épis terminaux de 15 à 25 cm de long s'organisent autour de quatre rangées de bractées jaune d'or en forme d'écus de 2,5 cm de long. Une fois l'épi jaune formé, les fleurs tubulaires blanches de 4-5 cm, ouvertes sur deux lèvres fusent progressivement d'entre les bractées offrant cette forme en panache. La lèvre inférieure présente trois lobes imbriqués. Chaque fleur ne s'ouvre que quelques jours.

Pachystachys jaune8

Pachystachys jaune7

Pachystachys jaune6

Pachystachys jaune5

Pachystachys jaune4

 
le potager des Fleurs !  le blog 

Posté par Jean Mi Dm à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 24 décembre 2020

fragon

fragon   

bonjour , a tous le sujet de la plante qui nous intéresse ce soir est un petit arbuste qui est très décoratif sur tout pour les fêtes de noël son autre petit nom la frelonnette & petit houx .
 
🌺 Fragon ( Ruscus aculeatus ) 🌺
 
  • origine : Europe, Açores, Afrique du Nord
  • plantation : au printemps
  • floraison : au printemps
  • hauteur de : 80 cm , peut atteindre 1 m
  • ma couleur : fleurs verdâtres
  • exposition : mi ombre ⛅️⛅️⛅️
  • rusticité : très rustique -29°C ❄️❄️❄️
  • humidité du sol : sol frais et très bien drainé 💦💦
  • type de sol : pas de sol trop riche , humus
  • utilisation : sous-bois , bordure , couvre-sol
  • p'tites bêtes et maladies : Aucun ennemi ni p'tites bêtes n’est connu.🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : On en compte 7 espèces au total , Vous pourrez couper les tiges pour les intégrer dans des compositions florales, notamment en remplacement du houx dans les décorations de fin d’année , le petit houx forme une touffe aux tiges érigées et ramifiées. Les feuilles sont remplacées par des tiges aplaties semblables à des feuilles alternes, réduites à une écaille, coriaces, terminées en pointe aiguë, appelées « cladodes ».
Au cœur du cladode, une fleur verdâtre insignifiante, en étoile, se forme. Elles sont suivies d’une grosse baie rouge vif, sphérique, de 3 à 8 mm de diamètre, sur les pieds femelles. A partir d’août, elles persistent ensuite tout l’hiver.
Les Ruscus sont dioïques : il faut donc des plantes des deux sexes pour obtenir des fruits. Ce sont des plantes de sous-bois, surtout. Attention, les baies ne sont pas comestibles : elles provoquent des maux d’estomac.
En Corse, on l'appelle 'pugnitopu', et 'pungitopo' en italien, ce qui désigne le balai du boucher. Les Anglophones l'appellent 'butcher's broom', avec la même signification. Autrefois, les bouchers confectionnaient des balais avec les tiges de cet arbuste pour nettoyer leur billot et ils emballaient les viandes dedans pour les défendre des nuisibles. D'ailleurs, le nom anglais de Butcher's broom signifie balai du boucher. Non seulement à cause de leur rigidité et de leur solidité, mais également parce qu'on pensait que l'huile essentielle que renferme le fragon épineux inhibait la prolifération bactérienne et contribuait à éloigner la vermine et les souris.
En gallo, son nom est hagun ou hayen selon les prononciations. Le Gallo est la langue d'oïl de la Haute-Bretagne. En Ille-et-Vilaine, il était connu pour des utilisations pratiques. Lors de la dernière guerre, il était vendu, roulé en boule, pour nettoyer la vaisselle qui servait à la cuisson dans la cheminée, les pointes des feuilles servant de grattoir. On le trouvait, par exemple, au marché des Lices, à Rennes. Les couvreurs s'en servaient aussi pour ramoner, en liant tête-bêche les tiges par le milieu pour fabriquer un « hérisson ».

En Gironde, il était aussi très connu pour ses utilisations pratiques. Le « gringon » – en gascon bordelais – servait à la fabrication de balais rustiques, il est à l'origine du mot populaire « gringonner », synonyme de « balayer ».

Dans le calendrier républicain, le fragon était le nom attribué au 3e jour du mois de pluviôse.

Il est utilisé, parfois, lors de la fête des Rameaux pour remplacer le buis

 
 
le Potager des Fleurs !   le Blog

 

 

 

 

 

 

 

 

fragon7

fragon6

fragon5

fragon4

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 13 décembre 2020

dossi ' blog ! en duo l ' ail

Bonjour, Voici un article sur l'ail .....

ail

L’ail est une plante potagère vivace incontournable au potager qui aime particulièrement le soleil.

Ce sont les bulbes de l’ail que l’on utilise en cuisine, réputés pour ses qualités gustatives et aromatiques.

Plantation de l’ail

Avant tout, préférez l’achat d’ail certifié indemnes de nématodes et de virose.

On plante traditionnellement l’ail blanc et violet à l’automne et l’ail rose au tout début du printemps.

L’ail blanc et violet :

Plantez de préférence les caïeux (petits bulbes secondaires) à l’automne si votre sol est bien drainé, sinon, attendez le début du printemps.

  • Si le climat est doux vous pourrez commencer à planter vos caïeux dès janvier-février.
  • Pour les régions au climat plus rigoureux, l’ail blanc se plante à l’automne,
  • Pour l’ail violet, il se plante à l’automne.

L’ail rose :

L’ail rose se plante en fin d’hiver pour les régions au climat doux et au début du printemps ailleurs.

C’est une variété dite précoce, qui se récolte au printemps.

Bien planter l’ail :

plantation ail

Choisissez les caïeux se trouvant sur l’extérieur plutôt que ceux de l’intérieur car ils sont plus charnus et plus rustiques.

On peut utiliser les gousses d’ail vendues pour la cuisine lorsqu’il est spécifié sur l’emballage qu’elles sont indemnes de virose.

Commencer par creuser un ou plusieurs sillon(s) en ligne de quelques centimètres de profondeur, pas plus.

Espacez chaque sillon d’une vingtaine de centimètres.

  • Disposez chaque caïeu à quelques centimètres de profondeur, la pointe (germe) vers le haut.
  • Espacez les caïeux de 10 centimètres environ pour leur laisser la place de se développer.
  • Recouvrez ensuite d’une terre légère puis arrosez régulièrement.
  • L’ail a besoin de beaucoup de soleil.

Attention ! L’ail n’aime pas les sols trop humides, si tel est le cas, mélangez votre terre avec du sable

Les légumes à associer avec l’ail :

L’ail AIME la compagnie de la betterave, la camomille, la carotte, le céleri, les fraisiers, la laitue, les poireaux et les tomates.

L’ail REDOUTE la proximité des asperges, des choux, des féves, des haricots et des pois.

Culture de l’ail

ail culture

L’ail est peu exigeant et ne réclame quasiment aucun soin durant toute la culture. Mais quelque gestes vous permettront d’avoir une meilleure récolte.

Lorsque les jeunes plantes sortent de terre, nettoyez régulièrement autour afin de supprimer les mauvaises herbes et permettre à l’eau de s’écouler en cassant la terre dure.

  • Arroser en été lorsqu’il fait chaud ou en cas de sécheresse
  • L’ail déteste l’excès d’eau donc ne noyez jamais les bulbes
  • Biner et arracher les mauvaises herbes au fur et à mesure
  • Attention a la mouche de l'oignon

Récolte de l’ail

La levée se produit environ 1 mois après la plantation.

Avant de récolter l’ail, pensez à nouer les tiges qui commencent à jaunir de manière à stopper leur développement et favoriser la concentration de la sève dans la tête d’ail.

  • La récolte se fait en été, en général en juin-juillet
  • Avant de stocker l’ail, faites le sécher quelques jours au soleil.
  • Ensuite, nettoyez-le et conservez-le dans un endroit sec, aéré et plutôt frais.

Lorsque les bulbes atteignent une taille respectable et semblent bien formés (en juin / juillet selon la variété cultivée), c’est le moment de récolter votre ail !

A noter aussi qu’il est possible de récolter l’ail en vert dès le printemps (en général courant mai) et de consommer ainsi aussi bien les bulbes que les feuilles.

A savoir sur l’ail

gousse ail planttaion

Originaire d’Asie centrale, l’ail est un condiment à feuilles longues et plates partant du pied et donne des fleurs blanches légèrement rosées.

On l’utilise depuis des millénaires pour parfumer les plats et, cela, dans la plupart des pays du monde.

Il est en effet très utilisé en cuisine pour relever certains plats et il est reconnu pour ses vertus antiseptiques, stimulantes et même aphrodisiaques, rien que ça…!

L’ail fait partie de la même famille que l’échalotte, le poireau et que l’oignon.

Bienfaits et vertus de l’ail :

L’ail a de nombreux bienfaits sur la santé et il est employé depuis longtemps pour combattre de nombreux maux.

En effet, il est à la fois tonifiant et antiseptique, permet de lutter contre l’hypertension ou encore les rhumatismes.

Il a également des bienfaits pour lutter contre certaines maladies au jardin comme la cloque du pécher, que ce soit en plantation ou en décotion d'ail.

Conseil à propos de l’ail

Au printemps, supprimez les mauvaises herbes autour de l’ail, car il les tolère mal.

Marina .

 

 

bonjour , a tout le monde et un grand merci a Marina pour ce sujet  mais l ' ail c ' est aussi des plantes .

De l'ail pour tous les goûts
L'ail ne laisse jamais indifférent. On l'aime ou on le déteste mais cette plante condimentaire très aromatique n'a pas son pareil pour donner un petit côté méditerranéen à un plat !
LES GRANDES FAMILLES D'AIL
Parmi les nombreuses variétés d'aulx présentent sur le marché, on distingue deux grandes familles : l'ail d'automne ou 'ail précoce' et l'ail de printemps ou 'ail rose'.
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'ail peut être cultivé dans la majorité des régions, si le sol est léger, sans fumure et bien drainé. La variété et l'époque de plantation doivent être choisies avec discernement. À noter : les semences certifiées, reconnaissables à un étiquetage bleu foncé, sont plus résistantes aux maladies et ont un rendement bien supérieur.
L'AIL D'AUTOMNE
L'ail d'automne, autrement connu sous le nom 'd'ail violet' présente un gros bulbe. Il peut être planté de mi-octobre à janvier si le terrain est bien drainé et en climat plutôt doux. Il se récolte tôt, surtout les variétés très précoces comme 'Germidour', 'Primor', 'Sprint' ou 'Paradour' chez qui l'on peut espérer une récolte de la fin du printemps à la mi-juillet. Pour échelonner les récoltes, semez la variété 'Varyo' qui est plus tardive et interviendra en fin d'été.
L'ail blanc d'automne présente un gros bulbe avec des têtes bien charnues. Parmi les variétés précoces on trouve 'Dario', 'Messidor', 'Sabadrome' ou 'Sabagold' reconnaissable à son bulbe couleur crème.'Jolimont' et 'Corail' sont quant à elles un peu moins précoces et seront utilisées pour prolonger la période de récolte.
L'AIL DE PRINTEMPS
L'ail de printemps ou 'Ail rose' ne germe que vers le début février. Il ne sera donc planté qu'au printemps comme son nom l'indique. Les bulbes sont plus petits que ceux de l'ail violet et se conservent de longs mois dans une pièce obscure, fraîche et sèche. Dans les régions du Sud et en terrain très bien drainé, cet ail peut toutefois être planté en décembre.
On différencie l'ail rose alternatif (avec bâton) de l'ail rose sans bâton. Le bâton est la hampe florale devenue dure et rigide que l'on trouve au milieu des caïeux sur ces espèces.
Dans la première catégorie, les aulx sont moyennement précoces. Parmi eux, les variétés 'Edenrose', 'Iberose', 'Jardirose' ou 'Sultop' sont exemptes de virus OYDV.
L'ai rose sans bâton est généralement beaucoup plus tardif, il est idéal pour terminer la saison des récoltes de la fin de l'été au début de l'automne. Les variétés 'Fructidor', 'Gayant', 'Flavor' et 'Cledor' seront parfaites à cet effet.
Mention spéciale pour l'ail rose de Lautrec, produit dans le Tarn, qui bénéficie du 'Label Rouge' ainsi que d'une AOP. Son goût est subtil et sucré ; Il est très apprécié par les gastronomes.
 
différentes variétés de plantes :
 
ail des ours
Cette description est importante pour éviter de confondre l’ail des ours avec d’autres plantes lors d’une cueillette.
Allium ursinum est une plante haute de 30 à 45 cm. Il présente un bulbe étroit et allongé, de 1 cm d’épaisseur pour 3 à 4 cm de hauteur, protégé par une écaille unique. Ce bulbe profondément enterré, développe généralement 3 feuilles longuement pétiolées qui semblent sortir de terre indépendamment les unes des autres. Leur pétiole est plat d’un côté et arrondi de l’autre, il présente deux angles. Le limbe est ovale lancéolé, plat et plutôt tendre au toucher. Cette plante dégage une forte odeur aillée. Allium ursinum forme généralement des colonies.
Les fleurs s’épanouissent en mai et juin sur une tige rigide présentant deux angles saillants. Une ombelle d’environ 5-6 cm réunit 10 à 20 petites fleurs en étoile, blanches. Un groupe d’ail des bois forme une floraison légère et intéressante. Les fleurs sont visitées par les insectes, puis fructifient en de nombreuses graines qui sont dispersées par les fourmis.
Pour les non avertis, les feuilles d’Allium ursinum peuvent être confondues avec celles du muguet, au jardin aussi bien que dans les bois, car il affectionne à peu près les mêmes conditions de vie. Le muguet est une plante très toxique. Pour récolter en toute sécurité, les feuilles de l’ail des ours sont cueillies, une à une, en palpant le pétiole au niveau où il sort de terre. Vous vérifiez ainsi systématiquement que la feuille est unique et non pas par deux (comme chez le muguet) ou en rosette (comme chez le colchique), ainsi que la forme du pétiole au toucher.
L'ail des ours est une plante ancienne, on a retrouvé des pollens dans des fouilles préhistoriques.
 
ail d ' ornement :
Allium aflatunence est vendu actuellement le plus souvent sous sa forme sélectionnée appelée Allium 'Purple Sensation' qui possède un coloris plus profond que l’espèce type. La plante porte quelques grandes feuilles plus longues que larges, à nervures parallèles, gris bleuté, et pruinées. Les feuilles sortent du bulbe et restent en rosette basale. Elles ne dégagent une légère odeur d’ail que si on les froisse.
Au mois d’avril la hampe florale émerge du bulbe, lisse et sans feuilles pour atteindre parfois 1 m de haut. Au sommet les fleurs étoilées à 6 pétales sont disposées en glomérules compacts, formant une sphère particulièrement élégante en haut de la tige.
Le bulbe mesure environ 5 cm de diamètre, et porte une tunique protectrice blanche et fine.
La profondeur de plantation doit être de 4 fois la hauteur du bulbe. Les ails d’ornement sont magnifiques regroupés en touffe compacte, mais ils peuvent aussi s’éparpiller dans les massif, au milieu de vivaces qui les mettent en valeur.
Les feuilles sortent en premier, et lorsque les fleurs sont belles, la plupart des feuilles sont jaunies, il est donc intéressant de l’associer avec des vivaces qui en avril-mai, cacheront le feuillage de l’ail. Cette couleur pourpre bleuté est particulièrement mise en valeur par le jaune et le bleu ; des jonquilles, par exemple, s’associent bien avec cet ail.
 
ail de Bulgarie :
Allium siculum possède un bulbe de quelques centimètres de diamètre, rond et plat, recouvert d’une chemise blanche. Il est en croissance végétative à partir de septembre (développement racinaire) tandis que ses feuilles émergent de terre au printemps. Il fleurit de début mai à fin juin ; dans le mois qui suit la floraison, l’ail de Sicile se met en repos estival après avoir fructifié.
Ses feuilles sont longues (20 à 30 cm) et effilées, très caractéristiques, car disposées en faibles rosettes basales, de section trigone, mais dont les arêtes sont en spirale. (le limbe se tourne sur lui-même comme du fer forgé). Le feuillage dégage une odeur d’ail lorsqu’on le touche.
L’inflorescence, raide, est haute et robuste. La tige épaisse s’élève de 50 à 80 cm, (parfois de 1 m) et porte, à partir de son point culminant, 10 à 30 clochettes cireuses et retombantes. Les fleurs à 6 tépales roses et blanc-verdâtre, de 1 à 2 cm, sont suspendues chacune sur un long pédoncule floral. Si la coloration de l’ail de Bulgarie est douce, le port de chaque tête fleurie est absolument remarquable.
l’ail de Bulgarie, est une plante a bulbe appartenant à la famille des Amaryllidacées. Il est originaire des bords de la mer Noire ; une espèce proche ou sous espèce s’est acclimatée plus largement dans le sud de l’Europe. Largement naturalisé en Sicile, ce Nectaroscordum est appelé aussi ail de Sicile. Très roche du genre Allium, ce genre comprend 3 à 4 espèces. L’ail de Bulgarie est délicieusement décoratif. Facile à cultiver et fidèle, il permet de produire de charmantes scènes de jardin, en mix bordé comme en jardin informel.
 
ail doré :
Allium moly est une petite espèce d’ail qui est en croissance de septembre à juin, et se met au repos durant l’été au sec. Il est en feuilles de l’hiver jusqu’à mai ; il fleurit de mars à juin (selon les variétés) et termine son cycle par la production de graines.
Son bulbe est arrondi, recouvert d’une chemise blanche, d’un diamètre un peu inférieur à 2 cm. Dans le courant de l’hiver, il développe une tige portant 2, parfois 3 feuilles, puis 1 ou 2 tiges florales, longues de 15 à 30 cm. Ses feuilles sont facilement reconnaissables, car elles sont larges et plates, vert bleuté. Elles mesurent de 15 à 30 cm de long et environ 3 cm de large, pilé au niveau de la nervure centrale.
Les tiges élèvent l’ombelle de fleurettes au-dessus du feuillage souple. Une spathe s’ouvre sur une inflorescence en dôme, comportant une dizaine de fleurs étoilées jaune d’or. Les fleurs dont la corolle à 6 tépales mesure environ 1 cm (moins pour l’ail doré sauvage, mais un peu plus pour les cultivars sélectionnés). Cette couleur jaune n’est pas si courante dans le genre ; l’ail doré devient d’autant plus décoratif lorsque ses bulbes se multiplient et qu’il s’étoffe. Il produit alors une masse de feuilles vert bleuté, dense, surmontée de nombreuses ombelles de fleurs. Il montre une croissance relativement rapide.
PUBLICITÉ
Les fleurs sont pollinisées et produisent de petites capsules ovoïdes qui s’ouvrent en 3 loges pour libérer les graines noires. Dans des conditions de vie optimales, l’ail moly peut se réensemencer spontanément
COMMENT CULTIVER L’AIL DORÉ ?
Allium moly se plante en été ou en automne à partir de bulbes au repos. Il est enterré en groupe à une profondeur de 10 cm minimum. Il est tolérant sur la nature du sol, qui peut être argileux à sablonneux une terre minimum drainante, mais fraiche pendant le printemps. Pendant sa saison de repos d’été, l’ail moly supporte et même apprécie une saison bien sèche, tandis que quand il est en feuilles, la terre peut rester fraiche à humide, mais non détrempée.
Allium moly accepte le plein soleil, mais préférera une situation ombragée en milieu de journée dans les régions très chaudes. Autrement dit : il sera installé au soleil dans le nord de la France, mais un peu ombragé dans le sud. Malgré sa distribution méditerranéenne, l’ail doré est très rustique et supporte des gelées jusqu’à -29 °C.
Tolérant, il peut être utilisé en bordure ou en massif sachant qu’il doit être alors associé à des plantes qui s’étalent après que son feuillage ait disparu, mais aussi pour habiller le pied des haies, ou encore en rocaille Dans de bonnes conditions, il se multiplie rapidement, mais sans devenir envahissant (touffe compacte).
SI VOUS EN AVEZ BEAUCOUP VOUS POURREZ LE DÉGUSTER CRU (BULBE OU FEUILLES) SUR UNE SALADE OU UNE PIZZA. IL A UN GOUT D’OIGNON TRÈS AGRÉABLE EN BOUCHE.
 
ail serpentin :
appelé couramment ail serpentin est une plante que l’on rencontre parfois en moyenne montagne en France. Cet ail forme de petites colonies, en zone humide boisée. Il est assez peu courant, mais pourtant réparti sur plusieurs continents. Cette grande répartition mondiale en fait une plante assez variable. Au Japon, la variété Allium victorialis platyphyllum est un légume sauvage très prisé, atteignant des prix élevés sur le marché, d’autant qu’il n’est quasiment plus présent que dans les espaces naturels protégés.
L’ail serpentin, assez rare en France, mais non protégé, fut toujours considéré plus ou moins comme une plante alimentaire ou médicinale. De plus, sa silhouette est belle, et ses fleurs attrayantes. On peut donc, pourquoi pas, l’introduire dans son jardin. Il reste cependant une plante sauvage : les tentatives au Japon pour en faire une plante cultivée et productive, se sont soldés pour l’instant, par des échecs. Cette plante ne supporte pas les agrosystèmes.
Les bulbes d’Allium victorialis sont étroits et allongés, de 1 à 3 cm de diamètre pour 5 à 7 cm de haut, recouvert d’une fine tunique faite de fibres réticulées : cette tunique en dentelle est assez typique de l’espèce. Les bulbes se tiennent généralement penchés, accrochés serrés à la file les uns après les autres sur un court rhizome, qui se ramifie. La plante forme à la longue une colonie.
Les feuilles sont peu nombreuses, souvent 2, sur une tige épaisse et rigide ; Elles sont au-dessous de la mi-hauteur, large de 5 cm, lisse, et longue. La tige s’élève encore jusque parfois 60 cm pour fleurir en une sphère parfaite de nombreuses fleurs généralement blanches, en petite clochette.
L’inflorescence ne produit jamais de bulbilles, mais les fleurs pollinisées par les insectes produisent des graines rondes et noires, de 1.5 mm de diamètre.
 
ail violet :
Tulbaghia violacea forme une touffe de feuilles qui s’élargit rapidement. Les feuilles, issues de bulbes fins et serrés sur un rhizome tubéreux, sont rubanées et atteignent une hauteur de 30 cm. Les fleurs sont d’abord tubulaires, puis s’évasent en étoile rose à violacée. Elles sont réunies en ombelle lâche regroupant une vingtaine de petites fleurs, portés bien haut au-dessus du feuillage. La plante fleurie fait 50 cm de hauteur. La touffe de Tulbaghia violacea montre une belle légèreté ainsi qu’une floraison durable. Cependant, toute la plante dégage une odeur fortement aillée, qui dérange certaines personnes.
Les fleurs attirent les abeilles, bourdons et autres insectes pollinisateurs. Les fleurs fécondées produisent des fruits ovoïdes d’environ 1 cm de longueur. Les graines matures libérées dans le jardin donnent lieu parfois à des semis spontanés.
Les feuilles disparaissent en hiver dès qu’il gèle, mais persistent en région au climat doux. Pour les régions les plus froides, un paillage en dôme, protège du froid et fait ruisseler l’eau de pluie un peu plus loin. Pour les plantes en pot, elles peuvent être hivernées au frais et au sec, à la cave ou au garage.
Du fait de l’odeur que dégage la plante, qui rebute plus d’une personne, il vaut mieux cultiver l’ail violet d’Afrique du sud un peu en retrait des allées et passages.
Tulbaghia violacea s’installe en automne ou au printemps, les bulbes sont enterrés sous 3 cm de terre.
 
ail fistuleux , ail cilié , ail de Schubert , ail du Liban , ail rouge , ail joli , étoile de perse , ail du Turkestan .
Le genre comprend plus de 700 espèces au total
 
le Potager des Fleurs !   le Blog

ail

ail3

ail2

ail1

 

 

 

 

Posté par Marina hs à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


jeudi 10 décembre 2020

le hêtre commun

bonjour , a tous le sujet de l arbre qui nous intéresse ce soir est juste derrière le chêne il est magnifique avec son tronc bien droit et la cime étalé ainsi que ces feuilles très belles .
 
🌺 Hêtre commun 🌺
( FAGUS SYLVATICA )
 
  • origine : Europe centrale
  • plantation : en automne
  • floraison : au printemps
  • hauteur de : 40 m , peut atteindre 50 m
  • ma couleur : feuilles vert foncé lustré
  • exposition : mi ombre ⛅️⛅️⛅️
  • rusticité : très rustique -28°C ❄️❄️❄️
  • humidité du sol : sol frais et très bien drainé 💦💦
  • type de sol : sol léger , sablonneux , compost
  • utilisation : isolé , haie de rideau
  • p'tites bêtes et maladies : La sécheresse est son ennemie. Les champignons et les cochenilles peuvent l'envahir 🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : Le genre Fagus compte 10 espèces au total , Son écorce lisse, mate, gris cendré clair est assez fine. Ses bourgeons allongés et pointus, recouverts de nombreuses écailles, sont caractéristiques. Ses feuilles caduques, alternes, ovales, entières, à bord légèrement ondulé, mesurent 5 à 10cm de long et sont coriaces, brillantes, vert foncé lustré dessus, et soyeuses lorsqu'elles sont jeunes. A l'automne, elles virent au jaune d'or et roux cuivré. Partiellement marcescentes, les feuilles permettent de conserver une opacité à une haie.
Le hêtre se pare également au printemps de petites fleurs monoïques : les mâles en glomérules, les femelles réunies par 2 à l'intérieur d'une cupule quadrilobée, à l'intérieur de laquelle les fruits, appelés faines, se développent en octobre. Ressemblant à une toute petite châtaigne, les faines sont comestibles mais très astringentes.
Le hêtre a une croissance plutôt lente. Son bois est dur et homogène : on l'utilise pour fabriquer des meubles, des objets en tournage, des billots, mais aussi des parquets. Il sert aussi de bois de chauffage ainsi que pour fumer les viandes.
Il ressemble beaucoup au charme , mais leurs feuilles les distinguent : les feuilles du hêtre sont duveteuses tandis que celles du charme sont très dentées.
 

Son bois dur et homogène est très utilisé dans l'ébénisterie mais aussi dans l'outillgae (manches, rames, ..) et les jouets en bois. Le bois hêtre est également un excellent bois de chauffage.

Les feuilles du hêtre commun sont marcescentes, elles sèchent et restent sur l'abre jusqu'au printemps.

Le faux de Verzy ou le hetre tortillard est une variété naturelle d'hêtre aux branches tortueuses. On le trouve notamment dans la forêt de Verzy, au Sud-Est de Reims. Il atteint 10 m de hauteur.

Le fruit du hêtre, la faîne était pressé au 19e siècle en Angleterre pour obtenir une huile de cuisine mais aussi une huile lampante utilisée pour s'éclairer (50 kg de faîne pour 10 l d'huile)

Le tronc du hêtre est parfaitement droit et est recouvert d'une écorce fine gris-clair. Le bois très dur, de couleur blanc à rougeâtre est peu durable. Le feuillage dense empêche toute pousse de sous-bois. Le bord des feuilles comporte des poils. Le hêtre fructifie à partir de 60 ou 80 ans. Son fruit, appelé la faîne est comestible à faible dose puisqu'il renferme un composant toxique.

hêtre commun7

hêtre commun6

hêtre commun5

hêtre commun4

hêtre commun3

 
 
le Potager des Fleurs !   le Blog 

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 5 décembre 2020

dossi ' blog ! les pollens !!!!

bonjour , a tout le monde nous vous proposons dans le blog un    dossi ' blog  !  qui malheureusement va tous plus ou moins nous inccommoder 

 

🌺 les pollens 🌺

 

Principaux pollens allergisants

Les pollens ne sont pas tous allergisants. Pour provoquer des symptômes d´allergie, il est indispensable que les grains des pollens arrivent sur les muqueuses respiratoires de l´homme. Seules les plantes anémophiles disséminent les grains de pollen par le vent ; alors que les plantes entomophiles nécessitent l´intervention d´un insecte pour assurer leur fécondation en transférant le pollen de la fleur mâle d´origine à la fleur femelle réceptrice.

• Les pollens allergisants sont é­mis par des plantes (arbres et herbacées) anémophiles.
• Pour être allergisant, un grain de pollen doit disposer de substances (protéines ou glycoprotéines) reconnues comme immunologiquement néfastes pour un individu donné.

Le potentiel allergisant d'une espèce végétale est la capacité de son pollen à provoquer une allergie pour une partie non négligeable de la population.

Le potentiel allergisant peut être :
- Faible ou négligeable (espèce pouvant être plantées en zones urbaines)
Modéré (espèces ne pouvant être plantées qu'en petits nombres)
Fort (espèces ne pouvant pas être plantées en zones urbaines)

Tableaux de comparaison de différents végétaux selon leur potentiel allergisant

Arbres
Espèces Famille Potentiel allergisant
Érables* Acéracées Modéré
Aulnes* Bétulacées Fort
Bouleaux* Fort
Charmes* Fort
Charme-Houblon Faible/Négligeable
Noisetiers* Fort
Baccharis Composées Modéré
Cades Cupressacées Fort
Cyprès commun Fort
Cyprès d'Arizona Fort
Genévriers Faible/Négligeable
Thuyas* Faible/Négligeable
Robiniers* Fabacées Faible/Négligeable
Châtaigniers* Fagacées Faible/Négligeable
Hêtres* Modéré
Chênes* Modéré
Noyers* Juglandacées Faible/Négligeable
Mûriers à papier* Moracées Fort
Mûriers blanc* Faible/Négligeable
Frênes* Oléacées Fort
Oliviers Fort
Troènes* Modéré
Pins* Pinacées Faible/Négligeable
Platanes** Platanacées Modéré**
Peupliers* Salicacées Faible/Négligeable
Saules* Modéré
Ifs* Taxacées Faible/Négligeable
Cryptoméria du Japon Taxodiacées Fort
Tilleuls* Tilliacées Modéré
Ormes* Ulmacées Faible/Négligeable

*plusieurs espèces
** le pollen de platane est faiblement allergisant. Par contre, les micro-aiguilles contenus dans les bourres provenant de la dégradation des capitules femelles de l'année précédente sont très irritantes.

 

Herbacées spontanées
Espèces Familles Potentiel allergisant
Chénopodes* Chénopodiacées Modéré
Soude brulée
(Salsola kali)
Modéré
Ambroisies* Composées Fort
Armoises* Fort
Marguerites* Faible/Négligeable
Pissenlits* Faible/Négligeable
Mercuriales* Euphorbiacées Modéré
Plantains* Plantaginacées Modéré
Graminées Poacées Fort
Oseilles* (Rumex) Polygonacées Modéré
Orties* Urticacées Faible/Négligeable
Pariétaires Fort
*plusieurs espèces

 

Graminées Ornementales
Espèces Familles Potentiel allergisant
Baldingère Poacées Fort
Calamagrostis Modéré
Canche cespiteuse Fort
Elyme des sables Modéré
Fétuques* Fort
Fromental élevé Fort
Queue de lièvre Modéré
Stipe géante Modéré
*nombreuses espèces

 

Il est bien sûr possible d'être sensible à d'autres pollens que ceux de la liste mais ceux-ci restent les plus courants, notamment en ville.

 

https://www.pollens.fr/docs/poster_arbres.pdf

http://www.pollens.fr/docs/poster_herbacees.pdf

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 3 décembre 2020

le lippia

bonjour , a vous le sujet de la plante qui nous intéresse ce soir est une alternative au gazon sa particularité ses fleurs ressemblent a des nœuds et supportent très bien le piétinement .
 
🌺 Lippia ( Phyla nodiflora ) 🌺
 
  • origine : Amérique du sud
  • plantation : en automne
  • floraison : printemps & été
  • hauteur de : 1 , 50 m
  • ma couleur : fleurs blanc rosé
  • exposition : mi ombre , soleil ☀️☀️⛅️
  • rusticité : rustique -12°C ❄️❄️
  • humidité du sol : sol humide et très bien drainé 💦
  • type de sol : tout les types de sol , même calcaire
  • utilisation : alternative au gazon , muret , rocaille , allées
  • p'tites bêtes et maladies : le lippia n'est pas l'objet d'attaques de p'tites bêtes ni de maladies. 🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : 150 espèces dans ce genre au total , appelé également lippia gazon ou verveine nodulaire, parce que ses fleurs ressemblent à des nœuds, est une vivace stolonifère traçante, parfois désignée comme plante potentiellement invasive. Originaire d'Amérique du Sud , Son port rampant lui permet de s'enraciner au fur et à mesure de son développement, l'amenant à s'étaler sur 1 mètre voire davantage. Sur ses tiges courtes, des petites feuilles vertes ovales, portées densément, créent un couvre-sol tapissant : elles sont semi-persistantes, c’est-à-dire que dans les régions à hiver très doux, elles restent en place alors qu'ailleurs le froid les fera disparaitre en laissant les tiges dénudées peu ornementales. Le printemps suivant fera repartir toute la végétation. Pour pallier cette disparition hivernale des feuilles, il est possible de cultiver le lippia avec une plante au cycle végétatif complémentaire (Achillea crithmifolia, Thymus hirsutus).
De mai-juin jusqu'en août-septembre, le lippia se couvre de petites fleurs nectarifères et mellifères en forme de pompons blanc rosé qui attirent abeilles, bourdons et autres insectes.
Comme un gazon tout-terrain, le lippia a l'avantage de supporter, le piétinement et de se développer dans les sols difficiles ou nus ,
 

lippia

lippia7

lippia6

lippia5

lippia4

 
le Potager des Fleurs !   le Blog

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 26 novembre 2020

Streptosolen de Jameson

bonjour , a tous le sujet de la plante qui nous intéresse ce soir est un petit arbuste que l on surnomme aussi Browallia orange du fait de sa ressemblance avec le dit Browallia .
🌺 Streptosolen de Jameson 🌺
( STREPTOSOLEN JAMESONII )
 
  • origine : Amérique du Sud
  • plantation : au printemps
  • floraison : printemps & été
  • hauteur de : 2 m
  • ma couleur : fleurs jaunes à jaune-orangé
  • exposition : pleine lumière ✨✨✨
  • rusticité : NON rustique +5°C 🏠🏠🏠
  • humidité du sol : sol frais et bien drainé 💦💦
  • type de sol : sol riche , en mélange terre du jardin , terreau , sable , compost
  • utilisation : plante d ' intérieur en pot , jardinière
  • p'tites bêtes et maladies : Les araignées rouges, les pucerons et les aleurodes sont à redouter lorsque Streptosolen jamesonii est en pot et passe l'hiver sous abri.🐌🐌🐌
 
et tu ' savait ! : Le genre Streptosolen ne compte que cette espèce , Avec son port semi-grimpant, le Streptosolen a des rameaux souples devenant sarmenteux s'il n'est pas taillé chaque année. Ses feuilles persistantes, simples, alternes, ovales, elliptiques, luisantes, légèrement duveteuses et finement gaufrées mesurent jusqu'à 5cm de long.
Ce sont ses nombreux et éclatants bouquets de fleurs mellifères colorées aplaties qui font tout son intérêt : elles s'épanouissent d'avril à juin (voire plus longtemps) en corymbes terminaux pouvant atteindre 8 à 15cm de diamètres. Chaque fleur de 3 à 4cm de long jaune à jaune-orangé est en forme de tube souple courbé aux 5 lobes de pétales étalés.
Vous garderez le Streptosolen en serre froide ou dans une pièce dont la température sera entre 8 et 15°C durant l'hiver, pour le sortir au jardin de mai à octobre, sauf si vous habitez la Côte d'Azur où il pourra être en pleine terre dans un endroit abrité des vents dominants.
 Il est recommandé de lui donner une lumière directe environ 6 heures par jour, ce qui assurera une bonne floraison, mais le plein soleil de midi rend son dessèchement probable le jour ou l’arrosage est insuffisant, c’est pourquoi une lumière tamisée au plus fort de la journée est intéressante, surtout lors de culture en pot. De même que s’il est à l’extérieur, il devra être abrité des vents desséchants.

Streptosolen de Jameson6

Streptosolen de Jameson5

Streptosolen de Jameson4

Streptosolen de Jameson3

Streptosolen de Jameson2

 
le Potager des Fleurs !  le Blog 

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 22 novembre 2020

plantes carnivores N°7

bonjour , a tous le sujet de la plante carnivore qui nous intéresse ce soir est une grimpante qui est en forme de tube suspendu qui sécrète un nectar pour attirer les insectes un lobe sur le dessus le protège de la pluie      N°7
BIEN ENTENDU CE N ' EST QU ' UN PETIT EXEMPLE AVEC CES 7 SUJETS DE LA SEMAINE IL EN EXISTE PLUS DE 700 PLANTES CARNIVORES AU TOTAL .
 
  • origine : Madagascar, Asie du Sud-Est, Australie
  • plantation : au printemps
  • floraison : aucun intérêt
  • hauteur de : peut atteindre 20 m dans leur milieu d’origine
  • ma couleur : fleurs à sépales verts ou bruns
  • exposition : pleine lumière ✨✨✨
  • rusticité ; NON rustique +24°C 🏠🏠🏠
  • humidité du sol : sol frais et bien drainé 💦💦
  • type de sol : en mélange écorce de pin , fibre de coco , pouzzolane
  • utilisation : plante d ' intérieur en pot sur des supports .
  • p'tites bêtes et maladies : Les cochenilles farineuses et la pourriture grise (Botrytis) peuvent abîmer la plante.🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : On en compte plus de 70 espèces au total , Leurs feuilles lancéolées ou rubanées, de 5 à 7 cm de long ont une nervure centrale qui se prolonge au-delà du limbe, en vrille , Les pièges pendants sont creux et ressemblent à des urnes mouchetées jaunes, vertes ou rouges, ayant 2 appendices verticaux pouvant mesurer jusqu’à 35 cm de long. Les formes varient mais le bord qui est plus épais secrète du nectar afin d’attirer les insectes, petits mammifères et oiseaux qui y tombent sans pouvoir en ressortir. Une sorte d’opercule vient s’ajouter pour protéger l’urne de la pluie.
Des petites fleurs dioïques à sépales verts ou bruns forment des grappes en épis.
 

La première mention connue de Nepenthes remonte au XVIIe siècle lorsque le gouverneur du Comptoir français de Madagascar publie une description d'une plante carnivore dans son travail sur la Grande Île de Madagascar.

Le nom générique de Nepenthes a été officiellement publié en 1753 par Linné.

Un népenthès doit s'adapter avant de commencer sa croissance. Ainsi, si vous déplacez la plante, son développement se bloque et elle peut mettre plusieurs mois avant de reprendre sa croissance (parfois 6 mois). Prenez donc soin de la placer à un endroit approprié dès le début de sa croissance.

Les variétés du commerce ont souvent déjà leurs premières urnes. Si c'est le cas, pensez à nourrir la plante à l'ouverture des opercules en y déposant une mouche par exemple, celle-ci doit être vivante. Si du liquide est déjà présent en quantité au fond de l'urne, il s'agit de liquide de digestion, et donc, il n'est nul besoin de nourrir la plante. En général, elles se débrouillent très bien seules, en sécrétant une hormone qui attire les insectes.

Ne rempotez vos népenthès que tous les 3 à 4 ans, sans augmenter le diamètre du pot, mais en changeant juste le substrat.

 nepenthes7
nepenthes1
nepenthes2
nepenthes3
nepenthes5
le Potager des Fleurs !  le Blog 

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,