mercredi 18 novembre 2020

plantes carnivores N°3

bonjour , a tous le sujet de la plante carnivore qui nous intéresse ce soir est menacée de disparition du fait de la réduction des zones humides ou elle était autrefois endémique . Ces fleurs en trompette sont très jolies .  N°3
 
🌺 Grassette vulgaire 🌺
( Pinguicula vulgaris )
 
  • origine : Europe
  • plantation : au printemps
  • floraison : en été
  • hauteur de : 15 cm
  • ma couleur : fleurs bleues à blanches
  • exposition : ombre , mi ombre ☁️☁️⛅️
  • rusticité : rustique -14°C ❄️❄️
  • humidité du sol : sol bien frais et bien drainé 💦💦
  • type de sol : sol acide , pauvre , marécageux , sphaigne
  • utilisation : en pot , jardinière
  • p'tites bêtes et maladies : Les limaces sont friandes de la grassette.🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : On compte plus de 40 espèces de grassettes au total , son autre petit nom la violette bâtarde , Elle forme une rosette de feuilles de 2 à 5cm de long, épaisses, obovales, vert jaunâtre qui ont la particularité d'être collantes du fait du mucilage qu'elles secrètent afin de piéger les insectes qui sont ensuite digérés. La grassette est hémicryptophyte car, en hiver, elle se ratatine en simple bourgeon dormant d'un cm environ, pour résister au froid.
En été, de longs pédoncules pouvant atteindre jusqu'à 15cm de hauteur, se développent et portent des fleurs solitaires, en trompette, violettes avec la gorge blanche, pourvues d'un éperon et bilabiées : la lèvre supérieure est bilobée tandis que la lèvre inférieure se divise en 3 lobes étalés.
Ce sont les feuilles qui ont des vertus thérapeutiques en application sur des coupures et autres blessures cutanées.

Grassette vulgaire5

Grassette vulgaire4

Grassette vulgaire3

Grassette vulgaire2

Grassette vulgaire1

c'est l'une des rares espèces de plante carnivore à tolérer le calcaire.

Placez l'été le pot sur une soucoupe remplie d'eau.

Attention : n'arrosez jamais les Pinguicula par le dessus, afin de ne pas mouiller le feuillage.

Aérez la pièce et la serre dès que la température monte. Sortez vos pots en été, en veillant à une acclimatation progressive. Évitez tout dessèchement de la plante causé par le soleil direct brûlant ou par le vent.

Éliminez des feuilles fanées ou abîmées, en tirant dessus. Cela évite à la plante de moisir.

Rempotez tous les deux ans, au printemps, en manipulant délicatement la plante et ses racines.

 
 
le Potager des Fleurs !   le Blog 

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 17 novembre 2020

Cuisinons le fenouil ...

r-avn_menu-fenouil-salade_regal (2)

Bonsoir à tous !

Le fenouil a un goût particulier et la les goût ne se discute pas .

Je vous partage des façons de le cuisiner même si je ne le cuisine pas car je n'apprècie pas son goût pour ma part.

 

Préparation du fenouil

Ôtez les feuilles extérieures si elles sont abîmées. Coupez la base et les tiges à ras du bulbe pour ne garder que les parties tendres. Ne les jetez pas pour autant !Les tiges pourront parfumé le bouillon. Les pluches vertes s'utilisent, hachées, comme herbe aromatique au goût d'anis.

  • Le fenouil braisé : Ce mode de cuisson du fenouil est le plus répandu. Il en ressort tout tendre et fondant. Le braisage consiste à saisir un aliment avant de le faire lentement mijoter à feu doux et à couvert. Vous pouvez couper votre bulbe en deux, en quatre, ou l'émincer. Plus les morceaux seront gros, plus la cuisson sera longue. Faites revenir votre fenouil dans une matière grasse jusqu'à ce qu'il commence à colorer. Ajoutez alors les aromates choisis (ail, herbes, épices, lard...). Pour atténuer l'amertume du fenouil et/ou obtenir un effet plus confit, ajoutez une cuillère de sucre ou de miel. Vous pouvez ajouter un jus de citron, un fond de bouillon ou de vin blanc. Baissez ensuite à feu doux, couvrez et laissez cuire tout doucement pendant 30 minutes à 1 heure. Ajoutez du liquide si nécessaire.
     
  • Cuisson rapide : le fenouil peut se déguster encore un peu croquant. Sauté à la poêle ou au wok en une quinzaine de minutes, avec juste un peu d'huile d'olive, il devient un accompagnement aux notes méditerranéennes. Vous pouvez faire torréfier quelques épices à sec avant d'ajouter votre émincé, ou le déglacer, en fin de cuisson, avec un jus d'orange, du miel ou du vinaigre balsamique.
     
  • Diététique : ce bulbe n'aime pas (mais vraiment pas) la cuisson à l'eau. En revanche, vous pouvez sans problème le cuire à la vapeur, coupé en tranches ou entier, durant dix à quinze minutes. Assaisonnez le ensuite d'un filet d'huile ou d'une vinaigrette (comme un poireau !). Les gourmands le couronneront d'un œuf mollet.
     
  • Salade de fenouil: le fenouil n'a pas besoin d'être cuit. Son goût anisé et frais ressort alors mieux, et il est moins amer. Pour une mâche plus agréable, le fenouil cru doit être émincé finement, ou râpé. Arrosez-le d'un jus de citron pour l'empêcher de noircir. Le goût puissant du fenouil s'associe particulièrement bien aux agrumes, poissons fumés, pommes de terre ou encore aux noix.

 

Je vous laisse essayer et me dire vos avis.

 

Bonne soirée à vous tous!

Posté par Marina hs à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

plantes carnivores N°2

bonjour , a tous le sujet de la plante carnivore qui nous intéresse ce soir est non rustique son autre petit nom gobe-mouche chez nous plutôt utiliser en pot . N°2
 
🌺 Dionée ( Dionaea muscipula ) 🌺
 
  • origine : Etats-Unis
  • plantation : au printemps
  • floraison : printemps & été
  • hauteur de 45 cm
  • ma couleur : fleurs blanches
  • exposition : pleine lumière ✨✨✨
  • rusticité : NON rustique +1°C 🏠🏠🏠
  • humidité du sol : sol frais et bien drainé 💦💦
  • type de sol : en mélange terreau , sable
  • utilisation : C'est une plante qui se cultive pot en intérieur sauf si vous habitez dans un pays chaud.
  • p'tites bêtes et maladies : La dionée n’a pas vraiment d’ennemis connus, vu que c’est elle qui nuit aux insectes !🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : Dionaea muscipula est la seule espèce , Avec l’arrivée de l’automne, les feuilles tombent et la plante gobe-mouche se déplume jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une sorte de gros bulbe : ne vous inquiétez pas, c’est normal, il s’agit de la période de dormance durant laquelle la dionée doit rester quasiment au sec , On l’appelle également gobe-mouches, attrape-mouches, piège à loup du fait de son apparence surtout : ses feuilles sont arrondies, vert-jaune à rouge, avec deux lobes articulés bordés, de janvier à juin, de 15 à 20 épines bien drues, à l’intérieur desquels se trouvent quelques poils sensitifs dits "pièges" mesurant 1 à 2 cm de long. Quand un insecte touche les poils, le mécanisme se déclenche et les feuilles se referment pour piéger l’insecte.
En été, les feuilles de 9 à 15 cm de longs ont des pétioles plus plats et plus étroits. Des petites fleurs de 1 cm maximum de diamètre apparaissent vers juin-juillet regroupées par 3 à 10 en cymes ressemblant à des ombelles, sur des tiges nues mesurant 20 à 40 cm de hauteur.
Le piège de l'attrappe-mouche se ferme en 1/30ème de seconde ! Il ne laisse aucune chance à l'insecte qui serait venu se poser sur lui. Le temps de digestion dépend de la taille de l'insecte, cela peut durer de 2 à 6 jours après lesquels le piège se réouvrira !
La dionée est la plus célèbre des plantes carnivores. On peut d’ailleurs la trouver facilement dans les surfaces de ventes de végétaux. Originaire d’Amérique du nord, sa répartition géographique se limite aux deux Carolines. Elle disparait de son milieu d’origine en raison de sa sensibilité à la pollution.

Dionée8

Dionée7

Dionée6

Dionée5

Dionée4

 
 
le Potager des Fleurs !   le Blog

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 16 novembre 2020

plantes carnivores N°1

bonjour , a tout le monde a partir de ce soir et durant 7 jours il y aura 7 sujets sur la semaine des plantes carnivores , donc le sujet de la plante carnivore qui nous intéresse ce soir est en forme de tube pour piéger les insectes .   N°1
 
🌺Sarracénie ( Sarracenia ) 🌺
 
  • origine : Amérique du Nord
  • plantation : au printemps
  • floraison : au printemps
  • hauteur de : 1 m
  • ma couleur : fleurs jaunes, blanche, pourpre ou roses
  • exposition : pleine lumière ✨✨✨
  • rusticité : très peu rustique -3°C ❄️🏠🏠🏠
  • humidité du sol : sol frais et bien drainé 💦💦
  • type de sol : en mélange terre du jardin , sphaigne , sable , terreau
  • utilisation : plante d ' intérieur en pot , en extérieur un sol acide
  • p'tites bêtes et maladies : Les cochenilles et les pucerons sont des nuisibles pour les Sarracenia.🐌🐌
 
et tu ' savait ! : On en compte 8 espèces au total , Pour un bassin naturel le sarracenia joue un rôle de plante épuratrice puisqu'elle piège les insectes, à installer dans la zone de régénération , Des urnes érigées de 30 à 90 cm de hauteur piègent les insectes. Elles ont des arêtes latérales et sont recourbées au sommet, avec une ouverture ronde et des opercules dressés, striés de rouge. Les insectes tombent dans les urnes et, en tant que plante carnivore, elle les digère.
Des phyllodes, feuilles plates sans urnes se développent aussi, ils sont linéaires et, la plupart du temps, persistants.
Des fleurs apparaissent au printemps, plus hautes que les urnes ; elles sont solitaires, inclinées ou pendantes, plus ou moins en coupe avec 4 ou 5 pétales.
Les araignées sont des opportunistes : elles tissent des toiles à l’entrée des urnes pour réceptionner les insectes avant leur chute mortelle !
Une première fois au printemps, puis une deuxième fois à la fin de l'été, de grands cornets très élancés pouvant atteindre 80 cm de hauteur poussent sur le rhizome. Ce sont les ascidies (ou urnes). Leur couleur varie du vert clair (quand elles sont jeunes) au vert-jaune veiné de rouge, et la partie supérieure se termine par un capuchon parfois pourpre, sur lequel se posent les insectes imprudents. Car les ascidies sont de véritables pièges mortels. Forme, couleur et surtout nectar (qui contient un narcotique !) sécrété dans la partie haute de l'urne, attirent les futures victimes près de son ouverture qui finissent par tomber. La paroi étant très lisse, impossible de remonter ! La fin est peu ragoutante : l'urne, fonctionnant comme un véritable estomac, digère les insectes prisonniers.

sarracenia5

sarracenia4

sarracenia3

sarracenia2

sarracenia1

 
 
le Potager des Fleurs !   le Blog

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 12 novembre 2020

Ceanothe

bonjour , a tout le monde le sujet de la plante qui nous intéresse ce soir est un arbuste facile a vivre il a une floraison abondante et d ' un magnifique bleu clair .
 
🌺 Ceanothe ( Ceanothus ) 🌺
 
  • origine : Californie et Mexique
  • plantation : en automne
  • floraison : printemps & été
  • hauteur de : 2 m , peut atteindre 8 m
  • ma couleur : bleu ciel
  • exposition : soleil , mi ombre ☀️☀️⛅️⛅️
  • rusticité : très rustique -28°C ❄️❄️❄️
  • humidité du sol : sol frais et bien drainé 💦💦
  • type de sol : sol neutre , léger , riche , humus , terreau
  • utilisation : haie , isolé , rocaille
  • p'tites bêtes et maladies : Le pourridié peut atteindre le ceanothe.🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : On compte autour de 55 espèces du genre au total , Le céanothe apportera une petite touche de fraîcheur, ainsi que de gaité aux coins tristes et ternes de votre jardin. Sur les 6 mètres de long qu'il peut atteindre, le lilas de Californie arbore un feuillage dentelé très rustique, épousant la forme d’un buisson. Certaines variétés ont un feuillage persistant. Se présentant sous forme de grappe et fleurissant essentiellement au printemps et en été, les fleurs du céanothe attirent particulièrement l’attention par leur couleur bleu ciel, ainsi que leur odeur fraîche et parfumée.

    La première espèce de céanothe introduite dans les jardins d’Europe est Ceanothus thyrsiflorus. Les premières graines sont rapportées en Angleterre en 1837 par le bateau HMS Sulphur, navire de la Royal Navy.

    Le mot Ceanothus vient du grec keanôthos qui désigne une sorte de chardon, choisi certainement pour la forme et la couleur bleue de ses inflorescences pyramidales appelées thyrses.

    Durant l'été, supprimez les fleurs fanées des variétés estivales pour encourager une deuxième floraison à l'automne.

    Hormis au cours du premier été, il est inutile et même déconseillé d'arroser les céanothes en pleine terre au cours de l'été.

     On les appelle aussi lilas de Californie. Ils adoptent des formes très diverses selon les espèces. Les plantes poussant sur les falaises sont prostrées à feuillage très réduit alors que d’autres peuvent garnir un mur de plusieurs mètres de haut. Le feuillage est persistant ou caduc.

    ceanothe

    ceanothe7

    ceanothe6

    ceanothe5

    ceanothe4

 
 
 
 
le Potager des Fleurs !  le Blog 

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


mardi 10 novembre 2020

Fenouil

fenouil

Bonsoir, 

Parlons du Fenouil .... ;)

Nom : Foeniculum dulce
Famille : Apiacées
Type : Bisannuelle
Hauteur : 40 à 60 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire à riche
Récolte : Juillet à décembre, 3 mois après semis

Il est recommandé de semer sous abri à partir du mois de mars-avril et jusqu’au mois de juillet.

Le fenouil aime les terres terre plutôt légère, riches et relativement fraîche.

Pour le fenouil, soleil et chaleur sont de rigueur. Par ailleurs, le fenouil apprécie les sols légers, frais et humifères mais jamais gorgés d’eau.

  • Préférez un semi sous abri si vous semez en mars-avril ou un semi en terre dès le mois de mai.
  • Couvrir les graines de 1 cm de terreau
  • Maintenir le terreau légèrement humide et continuer à arroser en pluie fine après la levée
  • Une fois les premières feuilles sorties de terre, éclaircissez 
  • Mettre en place au potager après les dernières gelées, à partir du mois de mai

Il convient d’enrichir la terre avec un fertilisant à base de fumier afin de faciliter la croissance.

Il convient de butter régulièrement vos plants au fur et à mesure de leur croissance afin de faciliter le blanchiment des bulbes

On arrête de butter dès lors qu’on a atteint 10 à 15 cm de haut

 

Vous pourrez récolter votre fenouil au fur et à mesure de vos besoins en fonction du grossissement des pommes.

A l’arrivée des premières gelées, arrachez tous vos fenouils et conservez les dans un lieu frais, aéré et plutôt sombre.

La meilleure façon de conserver votre fenouil reste alors de les stocker à la cave dans des cagettes remplis de sable. Sans cave il reste aussi la congélation comme solution.

 

Il faut juste se méfier des pucerons qui attaque nos plants.

 

Le saviez vous ?

Excellent légume pour ses vertus nutritives mais également digestives et antioxydantes, le fenouil vient admirablement accompagner la plupart des plats d’été et ses saveurs anisées vous enchanteront.

Reconnu donc pour ses bienfaits sur la santé, le fenouil est en effet aussi délicieux en cuisine avec son goût légèrement anisé.

Bien qu’étant très répandu dans la cuisine méditerranéenne, on le cultive à peu près partout lorsque le climat est tempéré.

Enfin, ne pas confondre le fenouil avec l’aneth car bien que les 2 plantes se ressemblent et que l’on nomme souvent la seconde « fenouil bâtard », elles sont bien différentes.

 

Espèces et variétés de fenouil :

On distingue le fenouil sauvage dont on extrait l’huile essentiel et on consomme les graines comme épice des autres variétés plus axées sur leurs qualités gustatives et culinaires.

Le fenouil que l’on consomme le plus est le fenouil de Florence

 

Petite Astuce ;)

Récoltez les petits grains que l’on trouve au bout des petites fleurs jaunes et mélangez-les à votre fleur de sel.

Ils viendront parfumer vos plats et plus particulièrement vos plats de poisson.

 

Bonne soirée

Posté par Marina hs à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 8 novembre 2020

un jardin en climat froid

 

Créer son jardin en climat froid, quelles plantes choisir ?

Les personnes ayant toujours vécu dans une région au climat rude en hiver savent que toutes les plantes ne peuvent pas y être cultivées et elles ne s'en étonnent plus, mais les nouveaux arrivants peuvent parfois se sentir désemparés pour y créer leur jardin, le végétaliser, l'arborer de façon à ce qu'il soit plaisant et envié par le voisinage, pourquoi pas ! Certes, vous ne planterez pas de citronnier mais cela n'empêche pas de pouvoir concevoir un jardin avec une grande variété de végétaux, notamment ceux adaptés aux climats froids.

jardin de climat froid

Qu'est-ce qu'un jardin de climat froid ?

Il existe différentes région biogeographique

OIP

en France. Les caractéristiques d'un jardin de climat froid sont, bien sûr, un hiver long avec des températures hivernales et nocturnes plus basses que la moyenne, un automne et un été plus courts et un printemps tardif.

Il peut s'agir d'un jardin exposé au nord, ou situé dans un fond de vallée ou encore en montagne, voire en altitude ce qui devient "extrême" pour jardiner sans serre.

En ce qui concerne les jardins d'altitude, plus on grimpe, plus la température baisse car l'air devient plus rare ce qui limite donc l'absorption par le sol des rayons infrarouges émis par le soleil ; plus l'air est sec en montant et plus la diminution des températures sera importante.

Une autre particularité du jardin de climat froid est d'être soumis à des chutes de neige : celle-ci offre une couche protectrice intéressante. Toutefois, il faut faire attention à ce que les plantes ne se déshydratent pas car lorsque l'eau gèle, les racines des plantes ne peuvent l'absorber. Par la suite, lors du dégel, mieux vaut avoir un sol bien drainé afin d'éviter que l'eau stagne et fasse pourrir les plantes.

Protéger les végétaux du froid

Même si vous choisissez des plantes rustiques, il vous faut recourir à quelques astuces pour limiter les dégâts. En ce qui concerne les plantes en pot, si vous ne disposez pas d'abri pour les stocker hors gel durant l'hiver, ne négligez pas la protection du pot, avec du plastique bulles par exemple, afin de placer les racines hors d'atteinte des gelées : on pense souvent en priorité aux parties aériennes, mais les racines sont primordiales pour une reprise si les rameaux ont pris un coup de froid !

Vos arbustes les plus sensibles au froid pourront être recouverts d'un voile d'hivernage qui laisse passer l'air et la lumière ; à privilégier par rapport au plastique bulles qui empêche la plante de respirer.

N'oubliez pas de vous servir des feuilles mortes que vous aurez très certainement ratissées : une épaisseur de 20cm permet de mieux conserver le sol sec car elles absorbent l'humidité, et l'air qu'elles gardent entre elles offre un bon isolant.

Quelles plantes choisir en jardin de climat froid ?

Au risque de se répéter, les plantes traditionnelles locales sont à privilégier dans les jardins de climat froid où c'est encore plus qu'ailleurs décisif car ces plantes ont un cycle physiologique adapté. Non seulement, elles répondront mieux aux conditions climatiques rigoureuses mais en plus, elles nécessiteront moins d'entretien et de protection hivernale.

fleurs de montagne

Cela vaut également pour les fruitiers qui devront fleurir plus tardivement pour éviter les gelées de fin de printemps, tout en produisant des fruits dans des délais relativement court afin de récolter avant les premières gelées.

Enfin, les plantes locales se fondront bien plus harmonieusement dans le paysage. En voici quelques unes :

Ces végétaux sont vraiment destinés aux jardins alpins. Pour trouver d'autres idées précisément adaptées à votre région, rien de mieux que d'observer ce qui a l'air de bien se plaire autour de vous et d'aller jeter un coup d'œil sur ce que proposent les pépiniéristes et horticulteurs locaux !

 

 

le Potager des Fleurs !  le Blog

Posté par Jean Mi Dm à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 7 novembre 2020

dossi ' blog ! : la mousse dans tout ces états

bonjour , a tout le monde le blog vous propose ce dossi ' blog  sur les mousses qui poussent sous certaine condition . elles peuvent être a agréable a regarder avec son manteau vert , mais elles peuvent aussi envahir nos vieilles pierres , muret , branches d ' arbres , pelouse , bref   ; pourquoi & comment !!!!

les mousses plantes3

les mousses plantes2

 

 

🌺  dossi ' blog !  : les mousses 🌺

 

 

Des conditions favorables

La mousse ou plutôt les différentes espèces de mousses font partie de l'embranchement des Bryophyta. Ces plantes rases ont une structure simple. Elle se plaisent dans certains milieux qu'il faudra déterminer afin de pouvoir les cultiver à des fins ornementales ou les éradiquer parce qu'elles colonisent vos cultures.

Causes de l'apparition de la mousse

La mousse a besoin de certaines conditions spécifiques pour se développer. Voyons lesquelles :

1-Ombrage

Un lieu ombragé, exposé au Nord ou à l'Est est fort propice à la pousse de la mousse. Si le terrain est humide, elle s'y développera allègrement, c'est pourquoi il est toujours déconseillé de planter une pelouse dans de telle conditions.

 

2- Humidité

La mousse a besoin d'humidité pour bien pousser. Vous remarquerez qu'elle pousse bien mieux de la fin de l'automne au début du printemps lorsque les précipitations ont été bien marquées et très régulières durant la mauvaise saison.

La présence d'un aménagement comme une cascade, un bassin ou même une fontaine peut accentuer la pousse de la mousse surtout si des jets ou des mouvement d'eau propulsent des minuscules gouttes aux alentours.

3- Nature du sol

La mousse prolifère en sol acide, notamment sous les conifères dont le feuillage forme un paillage acidifiant. Si le ph est inférieur à 7, un apport de chaux pourrait être nécessaire pour rééquilibrer votre sol.

Autre paramètre concernant le sol, le compactage. Vous remarquerez qu'une zone souvent piétinée et compactée retient plus l'humidité, le sol est gorgé d'eau et la mousse prolifère. C'est d'ailleurs aussi le cas sur les terrains naturellement humides, où le sol ne se désengorge que rarement. Les terrains argileux dont le substrat est imperméable, retiennent l'eau en surface, la mousse a alors tout le loisir de se développer car ses racines sont superficielles.

Un sol pauvre peut aussi favoriser l'apparition de la mousse. Un manque de potasse, de calcium ou de magnésium est souvent à l'origine du développement de la mousse sur une pelouse.

Mousse qui es-tu ?

La mousse ou plutôt les mousses (Bryophytes) sont de plantes assez primaires puisqu'elles ne présentent ni racines ni tiges. Ne possédant pas de système vasculaire elles ont besoin, pour la plupart des espèces, d'un fort taux d'humidité pour se développer et croître dans de bonnes conditions car elle puisent leurs nourriture dans l'eau et les gaz.

Épiphytes, elles n'ont pas besoin de terre pour pousser et se fixent à l'aide de petits poils (rhizoïdes) sur toutes les surfaces, aussi bien à l'horizontale, qu'à la verticale.

Conditions d'introduction de la mousse au jardin

La mousse ne peut pas être utilisée dans tous les jardins, plusieurs conditions doivent en effet être réunies : la zone doit impérativement rester très fraîche en été, le climat doit être de préférence bien humide, l'ombre doit y être prépondérante, et une exposition au Nord souhaitée. Si vous habitez le Sud du pays et que les mousses vous fascinent, il faudra alors leur créer des conditions optimales pour qu'elles se plaisent chez vous : ambiance de sous bois, présence d'un cours d'eau ou d'une cascade, sont autant d'éléments qui permettront que cela devienne possible.

Comment utiliser la mousse au jardin ?

Si les conditions d'humidité et de fraîcheur sont réunies vous pourrez créer un décor magique, tout prêt à accueillir, elfes, fées et autres personnages de comtes brumeux.

La mousse est idéale pour orner les interstices entre les dalles d'un cheminement ou entre les pas japonais.

Elle fera aussi merveille, sur une vieille souche d'arbre, dont elle masquera les affres du temps ou sur des objets de décoration, tels les lanternes japonaises, les puits, les bancs en béton. Elle leur donnera une délicate patine et beaucoup de cachet.

Dans les zones trop humides et trop ombragées pour que la pelouse ne pousse, ne pas luttez contre la mousse mais installez-la pleinement, elle couvrira élégamment le sol de son délicat tapis feutré.

Un vieux toit ou un mur abîmé vous paraissent bien tristes ? N'hésitez pas à les végétaliser avec de la mousse, vous verrez la vie en vert !

La mousse peut aussi servir de décor à part entière dansles jardins Japonais où elle occupe une place prépondérante non loin des jardins taillées en topiaire  et des érables aux couleurs chatoyantes. Elle crée alors le lien entre pierre et eau, entre minéralité et humidité.

Comment planter de la mousse dans mon jardin ?

Si votre jardin est propice à la vie de la mousse vous devez certainement en posséder dans un coin, sinon vous pourrez vous la procurer dans la nature (hors zones protégées) en prélevant très peu dans à chaque fois afin de ne pas détruire le biotope.

Les jardins publics sont parfois de bonnes sources, il faudra alors demander une autorisation pour la prélever. Ensuite vous l'installerez directement dans la zone choisie de votre jardin. Si la surface est verticale, ou que vous voulez garnir entre des dalles, laissez-la un peu sécher, broyez-la avec un mixeur et mélangez les particules obtenues avec de la bière. Il ne vous restera plus qu'à étaler votre mixture au pinceau et à bien humidifier le support les semaines suivantes pour voir renaître votre mousse.

Comment éliminer définitivement la mousse au jardin ?

il est inutile de déverser toutes sortes de produit pour éliminer la mousse , cela fonctionnera un temps c ' est tout 

 

2- Éliminer les sources d'humidité

Si la source d'humidité provient d'un aménagement comme une fontaine ou une cascade, réduisez le débit des pompes ou supprimez les jets.

Réduisez aussi l'arrosage des zones atteintes par l'humidité en paillant le sol.

3- Corriger le sol

Comme nous l'avons vu, la mousse se développe en sol compact, retenant l'humidité. Il faudra alors limiter son piétinement et l'amender de sorte à ce qu'il devienne plus drainant et léger. ajouter du compost et du sable à ce type de sol est une bonne solution.

S'il est vraiment très acide (ph inférieur à 7) épandez de la chaux pour le rééquilibrer. Ramassez les aiguilles de pin au fur et à mesure de leur chute car elles acidifient encore plus le sol.

Pour les pelouses, ne tondez pas trop court, cela favorise l'apparition de la mousse car celle-ci à un port naturellement prostré.

apportez un engrais riche en potasse, magnésium et calcium si le sol est très pauvre, ainsi nourri, il favorisera la pousse des autres végétaux au détriment des plaques de mousse.

 

ATTENTION a tous ces produits en vente pour soi disant détruire les mousses , et qui ne fait que empirer les choses 

 

 

 

 

 

Faut-il supprimer les lichens et mousses des branches ?

 

 

Avec l'hiver qui se profile, l'automne a déjà bien fait chuter les feuilles des arbres et arbuste à feuillage caduc. Cette nudité vous permet de vous rendre compte de l'équilibre plus ou moins satisfaisant de la charpente de l'arbre, mais vous allez parfois également découvrir que le tronc, les branches et les tiges sont couverts de lichens et de mousses. De quoi s'agit-il et que faut-il faire ?

 

D'où viennent ces lichens et mousses ?

Le lichen des arbres est, pour faire simple, le résultat de la symbiose entre le champignon et l'algue : cette sorte de végétal épiphyte corticole se déploie donc sur un autre végétal qui est l'arbre, plus spécifiquement son écorce. Il en va de même pour les mousses : d'ailleurs certains lichens sont qualifiés de mousses. Leur résistance au manque d'eau comme aux températures extrêmes les rend encore plus importants avec une estampille d'espèces pionnières, c'est-à-dire capables de recoloniser un espace soit nouveau soit abîmé. Ils sont donc une composante incontournable de la biodiversité.

En outre, ils abritent une faune diverse d'insectes, de larves et d'autres organismes vivants qui servent à nourrir les oiseaux ou qui hibernent tout simplement. Cela n'empêche pas que, probablement quelques champignons parasites microscopiques s'y cachent mais pas plus qu'ailleurs.

Lorsqu'ils apparaissent, c'est un signe que les conditions leur sont favorables, à savoir un taux hygrométrique élevé, suffisamment d'ombre, et sans doute une végétation dense qui demanderait peut-être une taille afin d'aérer la ramure et la charpente de l'arbre.

Faut-il craindre ces lichens et mousses ?

Aucune crainte à avoir sur un éventuel dépérissement des arbres : ces lichens ne sont pas du tout des organismes parasites comme l'est le gui qui puisse ses ressources dans son support végétal. Au contraire, les lichens se nourrissent des éléments minéraux contenus dans l'eau qui ruisselle sur l'écorce de l'arbre.

Ils contribuent aussi à la filtration et à l'épuration de l'air en captant et en accumulant une grande quantité de CO2 et une vaste diversité de composés minéraux. Ils jouent alors un rôle d'indicateur de pollution puisqu'ils concentrent les polluants : leur analyse peut alors en dire beaucoup sur l'environnement. Par exemple, après l'accident nucléaire de Tchernobyl, les lichens contenaient beaucoup d'éléments radioactifs. Ou encore, le type de lichen présent majoritairement en ville est un bio-indicateur sur le type de pollution qui frappe : on constate notamment une tendance à la disparition des lichens en ville ce qui est le signe que le dioxyde de soufre est trop présent car les lichens y sont extrêmement sensibles. Quant à la mousse, elle ne se développe jamais dans un milieu chargé en cuivre.

 

Peut-on supprimer les lichens des arbres ?

Même sur les vieux troncs d'arbres qu'ils affectionnent particulièrement, les lichens ne sont aucunement à craindre. Au contraire, mieux vaut les laisser en place.

Toutefois si vous voulez en supprimer un peu, intervenez par temps sec, hors période de gel : brossez l'écorce en utilisant une brosse en chiendent, aux poils assez rigides pour gratter efficacement, et en même temps légèrement souples pour ne pas blesser et abîmer l'écorce. N'utilisez pas de brosse métallique trop agressive pour l'arbre.

Le traitement a longtemps été préconisé en pulvérisation pour se débarrasser des mousses : aujourd'hui, il est entendu que cela ne sert pas à grand chose car cela acidifie le sol le rendant encore plus favorable au développement des mousses qui affectionnent ce terrain. Sans compter qu'il risque de tacher le mobilier ou dallage aux alentours. Bien évidemment, il n'est pas plus recommandé d'utiliser des fongicides toxiques pour l'environnement et votre jardin. Dans tous les cas, les mousses et les lichens reviendront.

De par sa définition étymologique, le mot lichen vient du latin, qui lui-même est dérivé du mot grec « leikhên » qui signifie « lécher », en raison de la manière dont ces plantes s’accrochent aux arbres ou aux rochers sur lesquels ils poussent.

Encore appelés « végétaux pionniers » du fait qu’ils favorisent le développement d’autres êtres vivants, les champignons lichénisés poussent en milieux très arides et souvent hostiles. On les nomme également « organismes composés » car, résultant d’une association entre des cellules microscopiques d’algue verte et 90 % de champignon hétérotrophe.

Ces végétaux sont un véritable atout pour l’équilibre écologique puisqu’en pourrissant, ils créent progressivement un environnement moins sec et, favorisent ainsi, la croissance d’autres plantes plus exigeantes.

 les mousses plantes3les mousses plantes2

 les mousses plantesles mousses plantes1

 

 

 

les mousses plantes1

les mousses plantes

le Potager des Fleurs !   le Blog 

 

Posté par Jean Mi Dm à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 5 novembre 2020

mélisse des bois

bonjour , a tous le sujet de la plante qui nous intéresse ce soir est touffue elle nous fait penser a l ortie ces fleurs sont superbe
 
🌺 mélisse des bois , Mélitte à feuilles de mélisse 🌺
( MELITTIS MELISSOPHYLLUM )
 
  • origine : Europe
  • plantation : en automne
  • floraison : printemps & été
  • hauteur de : 20 cm , peut atteindre 50 cm
  • ma couleur : fleurs blanches, roses, pourpres
  • exposition : mi ombre , soleil ⛅️⛅️☀️
  • rusticité : rustique -15°C ❄️❄️
  • humidité du sol : sol frais et bien drainé 💦💦
  • type de sol : sol léger , riche , humus , terreau , compost
  • utilisation : massif & rocaille d ' ombre , sous bois
  • p'tites bêtes et maladies : La mélitte à feuilles de mélisse n'est pas connue pour être victime de maladies ou p'tites bêtes .🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : Le genre Melittis ne compte qu'une seule espèceLes tiges poilues, quadrangulaires, redressées, portent de grandes feuilles caduques, de 4 à 8cm de long, en paires opposées, ovoïdes, aux nervures saillantes, dentelées et aromatiques, dégageant une odeur de miel citronné. Le séchage les rend encore plus odorantes ce qui a conduit à la nommer "mélisse puante" de façon inappropriée .
 

Les fleurs bilabiées qui s'épanouissent entre mai et juillet sont constituées d'un long tube qui s'achève par 2 lèvres écartées et sont réunies en verticilles à l'aisselle des feuilles supérieures. Blanches avec la lèvre inférieure rose soutenu, blanche ou pourpre, les mélittes attirent les insectes pollinisateurs (bourdons, abeilles, papillons…).

La mélitte contient une essence aromatique et des hétérosides coumariniques qui lui ont valu d'être utilisée autrefois pour ses vertus médicinales : calmante, emménagogue, antispasmodique, digestive et diurétique (contre les calculs rénaux). Aujourd'hui, elle est moins connue mais elle peut toujours être utilisée en tisane pour ses propriétés thérapeutiques.

mélisse des bois6

mélisse des bois5

mélisse des bois4

mélisse des bois3

mélisse des bois2

 
 
 
 
le Potager des Fleurs !   le Blog

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 3 novembre 2020

Recette a partir de courgette

téléchargement (5)

Bonjour, 

Après avoir vu comment s'occuper de notre courgette au potager, voici une recette de courgette farci un peu diffèrente de la basique.

Courgette farci tomate mozza chorizo:

Ingredient pour 2 personne:

*2 courgettes

*10 a 12 tomate cerise

*chorizo

*mozzarella

*basilic

*sel et poivre

*herbe de provence

 

Préparation

- Laver et couper en 2 les courgettes dans la longeur les vider des graine.

- Faire un bouillon 

- Remplir en alternant chorizo tomate et mozza 

- Assaisonné sel et poivre vou pouvez aussi mettre des herbe de provance 

- Mettre du bouillon au fond du plat un filet d'huile d'olive sur la courgette

- Faire cuire environ 20 min a 180°C au four

 

Bonne appetit à tous 

Posté par Marina hs à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :