samedi 24 octobre 2020

changement d ' heure

changement d heure

 

 

 

le Potager des Fleurs !   le Blog 

Posté par Jean Mi Dm à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


jeudi 22 octobre 2020

myrte du chili

bonjour , a tout le monde le sujet de la plante qui nous intéresse ce soir avec ces belles fleurs blanches peut être idéale en haie a la place du buis .
 
🌺 ( Myrte du Chili , Arrayán ) 🌺
(LUMA APICULATA)
 
  • origine : Chili
  • plantation : printemps
  • floraison : été & automne
  • hauteur de : 1 , 50 m
  • ma couleur : fleurs blanches
  • exposition : plein soleil ☀️☀️☀️
  • rusticité : peu rustique -8°C ❄️
  • humidité du sol : sol frais et bien drainé , a sec 💦
  • type de sol : sol riche , humifère , sablonneux
  • utilisation : haie , massif , isolé , jardinière
  • p'tites bêtes et maladies : Le myrte du Chili ne semble pas sensible aux maladies ni aux attaques de p'tites bêtes 🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : Le genre Luma compte seulement 2 espèces , ce myrte du Chili peut être taillé en topiaire , Son tronc est couvert d'une écorce cannelle tirant sur le vermillon, marquée de crème : elle a la particularité de se desquamer laissant la place à une surface grisâtre.
Ses feuilles persistantes vert foncé luisant, de 1 à 3cm de long sont elliptiques, opposées, coriaces et aromatiques.
Ses fleurs mellifères blanches, en coupe de moins de 2cm de large, portent des étamines proéminentes et sont légèrement parfumées. Elles sont solitaires ou groupées en cymes à l'aisselle des feuilles, de juillet à novembre, en gros.
Des fruits charnus en baies sphériques violettes devenant noires à maturité suivent la floraison, offrant un attrait décoratif supplémentaire automnal ; elles peuvent aussi servir à créer de la liqueur car elles sont comestibles. , Aucune taille n'est nécessaire pour les formes libres excepté la suppression du bois mort et des branches chétives. Cette taille peut être réalisée en fin d'hiver. La taille des arbustes formés en topiaires ou en haie intervient à la même période, puis si nécessaire, en septembre. 

Arrosez souvent après la plantation pour assurer une bonne reprise surtout en été le temps que les racines s'établissent. Laissez toutefois la terre sécher en surface sur 3 cm avant d'arroser à nouveau. Une fois la plante bien installée, inutile d'arroser excepté en cas de sécheresse vraiment prolongée.

En pot, arrosez une fois par semaine en été et ne laissez jamais d'eau dans la coupelle. En hiver, arrosez seulement lorsque le substrat sèche. 

myrte du chili6

myrte du chili5

myrte du chili4

myrte du chili3

myrte du chili2

 
 
le Potager des Fleurs !  le blog

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

changement d ' heure

changement d heure

 

 

le Potager des Fleurs !   le Blog 

Posté par Jean Mi Dm à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 20 octobre 2020

Courgette

1200px-Courgette_Cucurbita_pepo_2

courgettes

 

Bonjour, 

Aujourd'hui parlons de la courgette ...

Nom botanique

Cucurbita pepo

Semis

Avril – Juillet

Repiquage

3-4 semaines après le semis

Plantation

mai - Juin

Sol

frais, léger, riche en matières organiques

Récolte

Juillet – Octobre

Rusticité

plante frileuse

 

Aujourd’hui, les courgettes trouvent leur place dans tous les potagers. Ils ont une saveur douce et sont appréciées comme légume minceur, peu calorique et riche en sel minéraux.
Très prolifique, deux ou trois pieds suffisent non seulement à régaler toute la famille au cours de l’été, mais aussi à agrémenter la table des voisins. Et sa culture est des plus faciles…
Pour bien fructifier, les courgettes ont besoin de soleil et de chaleur, d’un sol frais, fertile et meuble. Apporter une fumure organique avant la culture, elles apprécient la matière organique fraîche.

Comment semer les courgettes

  1. En avril, semer 3 graines par godet, sous abri à 20 °C, à la lumière.
  2. En pleine terre, semer sous tunnel début mai et en plein air à partir de la mi-mai, jusqu’à la mi-juillet dans le Sud.
  3. Placer 3 graines dans des poquets espacés de 80 cm à 1 m suivant les variétés.
  4. Ne conserver qu’une plantule par poquet.
  5. Repiquage d'un jeune plant de courgette
  • En avril : semer en godet au chaud pour une mise en place en mai.
  • Du mois de mai à mi-juillet : semer directement en place, en poquets enrichis de compost, espacés de 1 m en tous sens. Semer trois graines dans chaque poquet et conserver le plus beau plant après la levée. Un ou deux pieds suffisent pour quatre personnes. Biner, désherber les jeunes courgettes, pailler le sol quand ils sont bien établis. Ne pas mouiller le feuillage en arrosant.
  • Semis tardif : À la fin de l’été, les courgettes sont souvent atteintes par l’oïdium qui peut stopper la cueillette de façon prématuré.
  • Dans les régions aux automnes doux, faire un nouveau semis en juillet. Ces plants prendront la relève entre août et septembre et jusqu’aux gelées.

Quand et comment planter les pieds de courgettes

  • Lorsque le sol s’est suffisamment réchauffé, planter les courgettes.
  • Installer à environ 80 cm en tous sens les variétés non coureuses, et à 1 m de distance les variétés coureuses, dans des trous de plantation de 20 cm de côté au minimum, sur une dizaine de centimètres de profondeur.
  • Les trous doivent être préparés à l’avance et enrichis de compost.

Quand récolter les courgettes

La récolte s'effectue deux à trois mois après le semis : les courgettes se cueillent jeunes, tendres, lorsqu’elles mesurent entre 15 et 25 cm de longueur. Récolter les courgettes au fur et à mesure de leur développement et selon les besoins sans les laisser trop grossir.

 

Comment cultiver un plant de courgette

Arroser, biner, pailler sur une épaisseur de 5 cm lorsque les plants sont bien développés. Ce paillage maintiendra une humidité au sol et limitera les désherbages. En arrosant, veiller à ne pas mouiller les feuilles, pour limiter les attaques d’oïdium.
Pincer les courgettes s'il s’agit de variétés coureuses.

 

L'arrosage

Signes de déshydratation : les feuilles se penchent vers le sol, en milieu ou fin de journée.
Fréquence des arrosages : abondants, pour abreuver le feuillage, 2 ou 3 fois par semaine. Une fois de moins si l'on paille.
Qualité de l’eau : pas trop froide.
Comment arroser : au pied, sans mouiller le feuillage, pour éviter l’oïdium.

 

Maladies et ravageurs de la courgette

Lutter contre les limaces en entourant les plants de granulés

  • Par temps chaud et s’ils ne manquent pas d’eau, les fruits grossissent vite. Les récolter tous les deux jours lorsqu’ils mesurent 20 cm de longueur ou 10 cm de diamètre.
  • L’oïdium tache le feuillage, couper les feuilles atteintes, arracher le pied si un plus jeune prend la relève.
  • Les limaces dévorent les jeunes plants, prévoir des granulés à base de fer, autorisés en jardinage biologique. Les renouveler après de fortes pluies.

 Bonne soirée

Posté par Marina hs à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 18 octobre 2020

astuces & conseils

Décoction d'ail contre le mildiou, l'oïdium et les pucerons

Un petit truc que j'ai appris au cours de mon stage de maraîchage bio : la décoction d'ail. Choisissez de l'ail bio si vous vous voulez cultiver en bio. Avec le soufre qu'il contient, l'ail a ainsi un principe actif essentiel pour agir sur les maladies cryptogamiques du potager et du verger comme le mildiou ou l'oïdium, mais il a également des vertus insecticides notamment contre les pucerons.

Décoction d'ail contre le mildiou, l'oïdium et les pucerons

ail

La recette de la décoction d'ail

Il s'agit bien d'une décoction, et non d'un extrait fermenté dit purin, pour laquelle il vous faut :

  • 3 gousses d'ail
  • un litre d'eau

Mettez les gousses pilées dans l'eau et laissez macérer durant 24 h. Portez ensuite à ébullition et laisser bouillir doucement, avec un couvercle, durant 20 mn.

Laissez refroidir complètement. Filtrez et utilisez sans attendre car la préparation ne se garde que 24 h au frais :

  • contre les pucerons, pulvérisez pur
  • contre les maladies cryptogamiques, diluez à 20%

 

JARDINERavec

 

 

le Potager des Fleurs !  le blog 

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 16 octobre 2020

dossi ' blog ! les pollens !!!!

bonjour , a tout le monde nous vous proposons dans le blog un    dossi ' blog  !  qui malheureusement va tous plus ou moins nous inccommoder 

 

🌺 les pollens 🌺

 

Principaux pollens allergisants

Les pollens ne sont pas tous allergisants. Pour provoquer des symptômes d´allergie, il est indispensable que les grains des pollens arrivent sur les muqueuses respiratoires de l´homme. Seules les plantes anémophiles disséminent les grains de pollen par le vent ; alors que les plantes entomophiles nécessitent l´intervention d´un insecte pour assurer leur fécondation en transférant le pollen de la fleur mâle d´origine à la fleur femelle réceptrice.

• Les pollens allergisants sont é­mis par des plantes (arbres et herbacées) anémophiles.
• Pour être allergisant, un grain de pollen doit disposer de substances (protéines ou glycoprotéines) reconnues comme immunologiquement néfastes pour un individu donné.

Le potentiel allergisant d'une espèce végétale est la capacité de son pollen à provoquer une allergie pour une partie non négligeable de la population.

Le potentiel allergisant peut être :
- Faible ou négligeable (espèce pouvant être plantées en zones urbaines)
Modéré (espèces ne pouvant être plantées qu'en petits nombres)
Fort (espèces ne pouvant pas être plantées en zones urbaines)

Tableaux de comparaison de différents végétaux selon leur potentiel allergisant

Arbres
Espèces Famille Potentiel allergisant
Érables* Acéracées Modéré
Aulnes* Bétulacées Fort
Bouleaux* Fort
Charmes* Fort
Charme-Houblon Faible/Négligeable
Noisetiers* Fort
Baccharis Composées Modéré
Cades Cupressacées Fort
Cyprès commun Fort
Cyprès d'Arizona Fort
Genévriers Faible/Négligeable
Thuyas* Faible/Négligeable
Robiniers* Fabacées Faible/Négligeable
Châtaigniers* Fagacées Faible/Négligeable
Hêtres* Modéré
Chênes* Modéré
Noyers* Juglandacées Faible/Négligeable
Mûriers à papier* Moracées Fort
Mûriers blanc* Faible/Négligeable
Frênes* Oléacées Fort
Oliviers Fort
Troènes* Modéré
Pins* Pinacées Faible/Négligeable
Platanes** Platanacées Modéré**
Peupliers* Salicacées Faible/Négligeable
Saules* Modéré
Ifs* Taxacées Faible/Négligeable
Cryptoméria du Japon Taxodiacées Fort
Tilleuls* Tilliacées Modéré
Ormes* Ulmacées Faible/Négligeable

*plusieurs espèces
** le pollen de platane est faiblement allergisant. Par contre, les micro-aiguilles contenus dans les bourres provenant de la dégradation des capitules femelles de l'année précédente sont très irritantes.

 

Herbacées spontanées
Espèces Familles Potentiel allergisant
Chénopodes* Chénopodiacées Modéré
Soude brulée
(Salsola kali)
Modéré
Ambroisies* Composées Fort
Armoises* Fort
Marguerites* Faible/Négligeable
Pissenlits* Faible/Négligeable
Mercuriales* Euphorbiacées Modéré
Plantains* Plantaginacées Modéré
Graminées Poacées Fort
Oseilles* (Rumex) Polygonacées Modéré
Orties* Urticacées Faible/Négligeable
Pariétaires Fort
*plusieurs espèces

 

Graminées Ornementales
Espèces Familles Potentiel allergisant
Baldingère Poacées Fort
Calamagrostis Modéré
Canche cespiteuse Fort
Elyme des sables Modéré
Fétuques* Fort
Fromental élevé Fort
Queue de lièvre Modéré
Stipe géante Modéré
*nombreuses espèces

 

Il est bien sûr possible d'être sensible à d'autres pollens que ceux de la liste mais ceux-ci restent les plus courants, notamment en ville.

https://www.pollens.fr/docs/poster_arbres.pdf

http://www.pollens.fr/docs/poster_herbacees.pdf

 

epenser les plantations pour éviter les allergies aux pollens

Alors que les allergies de toutes sortes touchent 1 personne sur 4, la plupart concerne la sphère ORL, et l’augmentation du phénomène ne fait aucun doute (10 à 20% de la population est allergique au pollen).

allergie au pollen

Parmi les causes, l’explosion des pollens au printemps arrive en première ligne, dont les effets sont aggravés par la pollution et le réchauffement climatique : d’une part, de plus en plus de pollens chargés de molécules de plus en plus allergisantes sont produits par les arbres pour se protéger de la pollution, et d’autre part, le réchauffement climatique favorise le développement de nouvelles essences de plantes ainsi que l’accroissement des graminées.

D’où vient l’allergie au pollen ?

L’allergie au pollen n’a rien à voir avec une maladie infectieuse, il s’agit d’une maladie environnementale dûe à l’environnement dans lequel la personne évolue. En ville, bien que la végétation soit proportionnellement moins importante qu’en campagne, les réactions allergiques sont plus fréquentes car l’organisme des citadins est plus sensible et plus réactif aux allergies. Pour les traiter, la prévention joue un rôle primordial, en repensant totalement la conception des plantations urbaines puisque l’allergie est d’abord une pathologie citadine.

On distingue les pollens entomophiles dont les grains de pollens sont assez "gros", se disséminent difficilement, ne volent pas dans l’air et sont donc peu allergisants car ils ont besoin des insectes pour migrer sur les plantes femelles, et il existe aussi les pollens anémophiles qui sont, eux, petits et légers, donc très allergisants, se laissant porter par le moindre courant d’air pour aller fertiliser une plante femelle.

Repenser les plantations urbaines

Près de 2000 décès sont enregistrés chaque année à cause de l’asthme. Il apparait donc évident qu’il faut améliorer la qualité de vie des habitants. Cela passe sans aucun doute par la prise en compte des allergies au travers d’une réflexion raisonnée sur l’organisation, la conception et la gestion des projets d’espaces verts.

alignement de platanes

Bien sûr, les plantes en villes sont nécessaires à l’aménagement sinon ce serait bien triste. Il ne s’agit pas de supprimer toutes les plantes incriminées, mais de tenir compte de leur facteur allergène en s’interrogeant aussi sur la fonction de chaque plante dans l’espace urbain : par exemple, ne pas concentrer la plantation d’espèces allergisantes au même endroit mais faire un mix selon leurs potentiels allergisants : faible, moyen et fort.

Il va de soi que les espèces ayant un faible potentiel allergisant doivent être plus nombreuses que celles avec un fort potentiel allergisant : limiter les plantations de platane, créer des haies d’essences variées…

L’entretien des espèces allergisantes représente également un levier d’action : tailler avant l’apparition des fleurs pour diminuer la quantité de pollen émis, tondre la pelouse pour empêcher les floraisons de graminées particulièrement allergisantes…

Le potentiel allergisant des plantes

Potentiel allergisant faible

Le risque allergique existe mais uniquement chez les personnes les plus sensibles et il faudra une grande quantité de pollens pour déclencher une réaction allergique.

  • Erable, châtaignier, hêtre, noyer, charme houblon, peuplier, saule, oseille sauvage, genévrier commun, amélanchier, sureau noir, cornouiller sanguin, forsythia, mélèze…

Potentiel allergisant moyen

Leur plantation ponctuelle permet surtout de diversifier les essences mais il ne faut pas qu’elles dominent en plantation d’alignement ou en haie.

  • Aulne, charme, frêne, genévrier, troène, olivier, tilleul, thuya, orme, plantain lancéolé, chénopode blanc, genévrier oxycedrus...

chatons du bouleau allergisant

Potentiel allergisant fort

Avec ces végétaux, il suffit de quelques spécimens pour que la réaction allergique se manifeste.

  • Bouleau, noisetier, cyprès, platane, chêne, arbre à papier (Broussonetia), ambroisie, armoise, ricin, pariétaire diffuse, genévrier ‘ashei’, fétuques...

Contrairement à une idée reçue, le pollen de pin, bien repérable par son abondance et sa couleur jaune n’est que très faiblement allergisant.

cypres

 

 

 

le potager des Fleurs !   le Blog 

Posté par Jean Mi Dm à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 15 octobre 2020

réglisse des bois

bonjour , a vous le sujet de la plante qui nous intéresse ce soir est une fougère qui nous vient des zones montagneuses d ' Europe .
 
🌺 Fougère polypode 🌺
( POLYPODIUM VULGARE )
 
  • origine : Europe, Afrique, Est de l'Asie
  • plantation : en automne
  • floraison : en été
  • hauteur de : 30 cm
  • ma couleur : spores jaunes
  • exposition : mi ombre ⛅️⛅️⛅️
  • rusticité : très rustique -25°C ❄️❄️❄️
  • humidité du sol : sol frais et bien drainé 💦💦
  • type de sol : sol riche , humus , terreau , compost
  • utilisation : sous-bois , rocaille & massif d ombre
  • p'tites bêtes & maladies : Le polypode commun ne connait pas d'attaques de maladies ni de p'tites bêtes 🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : On compte autour de 75 espèces au total
Les frondes de ces fougères constituent l'intérêt majeur car elles créent un effet sculptural, partant de longs rhizomes charnus et écailleux, brun roux, au goût sucré et amer ce qui vaut donc à la fougère le nom de réglisse des bois. Cette fougère forme un couvre-sol vert toute l'année, de 25 à 30cm de haut.
Les frondes vert foncé atteignent jusqu'à 40cm de long, elles sont fines à coriaces, lancéolées, oblongues, pennées, composées de pinnules très serrées, étalées, oblongues, linéaires.
Les sores, contenant les spores, sont disposés en rangs de chaque côté de la nervure médiane au revers de chaque fronde, toute l'année durant.

Polupodion désigne une fougère en grec. Ce mot vient lui-même de Polus qui signifie "nombreux" et Podion, "petit pied", en allusion à son rhizome à nombreuses racines émettant beaucoup de frondes.

Son surnom de "réglisse des bois" lui vient de la saveur sucrée de ses rhizomes. En fait ils ont un goût amer et sucré. On l'utilisait jadis pour aromatiser des confiseries comme le nougat. En 1971 a été découvert dans son rhizome une saponine, l'osladine, au pouvoir sucrant intense (plus de 500 fois celui du sucre).

D'un point de vue médicinal, le rhizome séché serait depuis plus de 2 000 ans utilisé comme vermifuge, cholagogue, laxatif et expectorant.

Cette fougère se satisfait pratiquement de toutes les situations. Elle pousse là où bien des végétaux ont du mal à se développer, tant que le substrat n'est pas excessivement calcaire et qu'il reste toujours frais. Elle se porte bien de façon générale à l'ombre et la mi-ombre et dans des sols pas trop secs. Si vous voulez installer votre Polypode dans un muret, une fissure il faut juste faire un suivi en eau avec des pulvérisations régulières le temps qu'il s'acclimate.

son autre nom la fougère des bois .

 

 A la fin de l'hiver les frondes de l'année précédente brunissent alors que les nouvelles apparaissent ; il faut alors supprimer les anciennes à leur base

polypode des bois7

polypode des bois6

polypode des bois5

polypode des bois4

polypode des bois3

 
 
le Potager des Fleurs !  le blog

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 13 octobre 2020

Recette avec de l'aubergine

Bonjour,

 

Aujourd'hui reprenons notre légume de la semaine dernière et cuisinons le !

Et bien ou jardiner c'est aussi prendre plaisir a manger et cuisiner ce que l'on cultive alors je vais vous proposer des recettes et vous pouvez aussi nous proposer vos recettes pour partager ensemble de nouveaux goût.

 

Pour un apéritif original optez pour le caviar d'aubergines ! C'est simple, c'est bon, et c'est excellent pour la santé. Cette recette est tout simplement inratable : juste des aubergines, de l'ail, du jus de citron, de l'huile d'olive, et rien d'autre ! 15 min de préparation, et le tour est joué. Il se déguste bien frais, tartiné sur une tranche de pain grillée... Faites le test, vous ne le regretterez pas.

 

INGRÉDIENTS : 4 PERS.

  • 3 aubergines
  • 2 gousses d'ail
  • 1 demi-jus de citron
  • 20g d'huile d'olive
  • sel, poivre du moulin
  • 4 tranches de pain de mie

 

PRÉPARATION :

Préparation 15 min

Cuisson 20 min

 

1. Commencez par préchauffer votre four th.7 (210°C). Faites ensuite cuire les aubergines 20 min au four. (Vérifiez la cuisson à l'aide d'un couteau). Dès que les aubergines sont cuites, enlevez la peau et déposez-les dans un grand saladier. Écrasez la chair à l'aide d'une fourchette ou avec un mixeur.

 

2. Hachez les gousses d'ail très finement, puis ajoutez-les aux aubergines avec l'huile d'olive. Incorporez ensuite le sel, le poivre et le jus du demi citron.

 

3. Laissez reposer minimum 1h à 1h30 avant de déguster avec le pain de mie toasté.

 

ASTUCES

Si vous souhaitez relever le goût de votre caviar d'aubergines, n'hésitez pas à y ajouter des épices : du cumin, du curry, du paprika, du piment, de la cannelle... C'est vous qui choisissez ! Vous pouvez aussi ajouter des herbes aromatiques comme le persil plat, la coriandre, le basilic, le cerfeuil... Vous pouvez même ajouter des petites olives noires coupées en petits morceaux. Le mariage est juste divin !

 

Voici le lien de ma recette : https://www.cuisineaz.com/recettes/caviar-d-aubergines-simple-65420.aspx

Bonne appetit a tous 

téléchargement (4)

Posté par Marina hs à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 9 octobre 2020

tout sur les bulbes , dossi ' blog !

bonjour , a tous pour aujourd'hui nous proposons un dossi ' blog ! sur les bulbes , c'est le moment de les plantés pour une floraison au printemps , en premier lieu comment bien choisir ces bulbes 

1)   attention aux arnaques 

2)   les bulbes doivent ètre lourds 

3)   attention a la moisisure

4)   la pousse ne doit pas être trop avancer

5)   bien lire les étiquettes en magasin en ce qui concerne la provenance , sur commande par internet ne commander que sur des sites que vous connaissez bien

6)   toujours choisir les gros calibres  

 

  • Les bulbes de printemps sont plantés de préférence en automne et ce, jusqu'en décembre. Anémone, crocus, muguet, perce-neige et muscaris sont de petits bulbes qui se plairont entre 5 et 10 cm de profondeur. Viennent ensuite les tulipes, les iris de hollande et les narcisses entre 10 et 15 cm de profondeur puis les fritillaires à une bonne vingtaine de centimètres.

  • Les bulbes d'été sont plantés au printemps, de mars à mai. Certains comme les dahlias ou les cannas sont gélifs ; Attendez que le sol soit bien réchauffé pour les planter. Freesia, bégonias et crocosmias occuperont les premiers centimètres sous la surface. Entre 10 et 20 cm, on installera les callas, les lys, les cannas puis les grands dahlias

 

la plantation du bulbe 

un bulbe devra être planté a 2 fois ou 3 fois sa hauteur , le coté pointu en haut dans un sol avec un bon drainage , inutile de de lui apporter des engrais le bulbe se suffit a lui même , en ce qui concerne l ' exposition le soleil ou la mi ombre selon les variétés , surtout lui apporter un très bon drainage ou il y aura un pourrissement  , il sera a l aise partout ils s'installent aussi bien dans les pelouses, les massifs en bordure, ou encore dans les jardins de rocaille et sur les balcons en jardinières , 

Comment arracher et stocker les bulbes ?

Commencez par prélever les touffes de bulbes en enfonçant une fourche bêche en périphérie de la fourche, assez loin pour ne pas les blesser mais assez profondément pour décoller les racines. Faites un mouvement de levier pour les retirer du sol puis laissez-les sécher au soleil toute la journée.

Coupez ensuite le feuillage, les racines et brossez délicatement les bulbes pour retirer la terre. Brûler tout ce qui est tâché, blessé, abîmé ou malade.

Les éventuels caïeux ou bulbilles seront aussi retirés qui pourront être cultivés en pépinière pendant deux à trois ans avant d'offrir une belle floraison au jardin.

Disposez les bulbes dans une caissette sur un journal ou sur un lit de sciure de bois dans un local hors gel, sombre, frais et bien ventilé pour éviter qu'ils ne pourrissent ; un garage ou un sous-sol feront parfaitement l'affaire. Tendez un grillage à mailles très fines sur la caissette pour éviter que les rongeurs ne se régalent de vos bulbes. Autre solution : stockez-les dans de vieux bas et suspendez-les. N'oubliez pas de les étiqueter.

bulbes

bulbes2

bulbes1

bulbes

 

 

 

 

le Potager des Fleurs !   le Blog 

 

Posté par Jean Mi Dm à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 8 octobre 2020

toute nôtre enfance

bonjour , a tout le monde le sujet de la plante qui nous intéresse ce soir qu’on mâchouillait tous durant l’enfance et elle est aussi une plante intéressante .
 
🌺 Réglisse ( Glycyrrhiza glabra ) 🌺
 
  • origine : Europe du Sud-Est, Asie occidentale
  • plantation : au printemps
  • floraison : en été
  • hauteur de : 1 , 50 m , peut atteindre 2 m
  • ma couleur : fleurs bleu violet
  • exposition : plein soleil ☀️☀️☀️
  • rusticité : rustique -15°C ❄️❄️
  • humidité du sol : sol frais et drainé 💦💦
  • type de sol : sol , riche , NON caillouteux , argileux
  • utilisation : à besoin d ' espace pour ces racines
  • p'tites bêtes et maladies : Aucun ennemi spécialement connu ne menace la réglisse.🐌🐌
 
  • et tu ' savait ! : On en compte une vingtaine d’espèces au total
cultivée pour ses longues racines ligneuses traçantes, de couleur jaune à l’intérieur et offrant une saveur douce, fraiche, légèrement amère et mentholée.
Si vous souhaitez en installer un pied au jardin, ne le faites que si vous avez suffisamment d’espace car les racines peuvent atteindre plusieurs mètres et elles peuvent s'avérer invasives
Cette racine douce renferme de l’amidon, des sucres, des coumarines, des stérols, de l’asparagine, des isoflavones et des saponosides dont la glycyrrhizine qui possède un pouvoir sucrant 50 fois supérieur au glucose. C’est pour cette raison qu’on parle de "racine douce", de "bois doux" ou de "bois sucré".
D’un point de vue thérapeutique, la réglisse a des effets bénéfiques sur l’estomac en contribuant à la cicatrisation des lésions de la muqueuse irritée et en présentant une action sédative contre les douleurs et brûlures d’estomac. Ses propriétés pectorales contre la toux et la bronchite, mises en avant par les grecs et les romains, sont toujours d’actualité. La réglisse est également un laxatif doux. En usage externe, les compresses imbibées de décoction de réglisse soulagent les affections cutanées (eczéma, herpès…).
Attention, une consommation excessive de réglisse, notamment chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle, est contre-indiquée au risque de l’augmenter encore davantage.
Les graines sont semées au printemps, après avoir trempé une journée dans l’eau. Les jeunes plantes se développent lentement et préfère passer leur premier hiver sous châssis. Elles sont enfin repiquées en pleine terre au printemps suivant lorsque la plante est en croissance.

La récolte des racines, les bâtons de réglisse, se fait sur les plantes secondaires, sans jamais déranger les racines du plant principal, qui a mis au minimum 4 années pour s’installer. La récolte est faite à l’automne lorsque les parties aériennes de la plante sont dépéries.

Le bâton de réglisse peut être consommé tel que, frais ou sec. Il peut être aussi réduit en poudre pour divers préparations médicinales ou culinaires: extrait de réglisse, tisanes, infusions..

Polupodion désigne une fougère en grec. Ce mot vient lui-même de Polus qui signifie "nombreux" et Podion, "petit pied", en allusion à son rhizome à nombreuses racines émettant beaucoup de frondes.

Son surnom de "réglisse des bois" lui vient de la saveur sucrée de ses rhizomes. En fait ils ont un goût amer et sucré. On l'utilisait jadis pour aromatiser des confiseries comme le nougat. En 1971 a été découvert dans son rhizome une saponine, l'osladine, au pouvoir sucrant intense (plus de 500 fois celui du sucre).

D'un point de vue médicinal, le rhizome séché serait depuis plus de 2 000 ans utilisé comme vermifuge, cholagogue, laxatif et expectorant.

réglisse plante6

réglisse plante4

réglisse plante3

réglisse plante2

réglisse plante7

 
 
 
 
le Potager des Fleurs !  le blog 

Posté par Jean Mi Dm à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,