bonjour , a tout le monde le blog vous propose ce dossi ' blog  sur les mousses qui poussent sous certaine condition . elles peuvent être a agréable a regarder avec son manteau vert , mais elles peuvent aussi envahir nos vieilles pierres , muret , branches d ' arbres , pelouse , bref   ; pourquoi & comment !!!!

les mousses plantes3

les mousses plantes2

 

 

🌺  dossi ' blog !  : les mousses 🌺

 

 

Des conditions favorables

La mousse ou plutôt les différentes espèces de mousses font partie de l'embranchement des Bryophyta. Ces plantes rases ont une structure simple. Elle se plaisent dans certains milieux qu'il faudra déterminer afin de pouvoir les cultiver à des fins ornementales ou les éradiquer parce qu'elles colonisent vos cultures.

Causes de l'apparition de la mousse

La mousse a besoin de certaines conditions spécifiques pour se développer. Voyons lesquelles :

1-Ombrage

Un lieu ombragé, exposé au Nord ou à l'Est est fort propice à la pousse de la mousse. Si le terrain est humide, elle s'y développera allègrement, c'est pourquoi il est toujours déconseillé de planter une pelouse dans de telle conditions.

 

2- Humidité

La mousse a besoin d'humidité pour bien pousser. Vous remarquerez qu'elle pousse bien mieux de la fin de l'automne au début du printemps lorsque les précipitations ont été bien marquées et très régulières durant la mauvaise saison.

La présence d'un aménagement comme une cascade, un bassin ou même une fontaine peut accentuer la pousse de la mousse surtout si des jets ou des mouvement d'eau propulsent des minuscules gouttes aux alentours.

3- Nature du sol

La mousse prolifère en sol acide, notamment sous les conifères dont le feuillage forme un paillage acidifiant. Si le ph est inférieur à 7, un apport de chaux pourrait être nécessaire pour rééquilibrer votre sol.

Autre paramètre concernant le sol, le compactage. Vous remarquerez qu'une zone souvent piétinée et compactée retient plus l'humidité, le sol est gorgé d'eau et la mousse prolifère. C'est d'ailleurs aussi le cas sur les terrains naturellement humides, où le sol ne se désengorge que rarement. Les terrains argileux dont le substrat est imperméable, retiennent l'eau en surface, la mousse a alors tout le loisir de se développer car ses racines sont superficielles.

Un sol pauvre peut aussi favoriser l'apparition de la mousse. Un manque de potasse, de calcium ou de magnésium est souvent à l'origine du développement de la mousse sur une pelouse.

Mousse qui es-tu ?

La mousse ou plutôt les mousses (Bryophytes) sont de plantes assez primaires puisqu'elles ne présentent ni racines ni tiges. Ne possédant pas de système vasculaire elles ont besoin, pour la plupart des espèces, d'un fort taux d'humidité pour se développer et croître dans de bonnes conditions car elle puisent leurs nourriture dans l'eau et les gaz.

Épiphytes, elles n'ont pas besoin de terre pour pousser et se fixent à l'aide de petits poils (rhizoïdes) sur toutes les surfaces, aussi bien à l'horizontale, qu'à la verticale.

Conditions d'introduction de la mousse au jardin

La mousse ne peut pas être utilisée dans tous les jardins, plusieurs conditions doivent en effet être réunies : la zone doit impérativement rester très fraîche en été, le climat doit être de préférence bien humide, l'ombre doit y être prépondérante, et une exposition au Nord souhaitée. Si vous habitez le Sud du pays et que les mousses vous fascinent, il faudra alors leur créer des conditions optimales pour qu'elles se plaisent chez vous : ambiance de sous bois, présence d'un cours d'eau ou d'une cascade, sont autant d'éléments qui permettront que cela devienne possible.

Comment utiliser la mousse au jardin ?

Si les conditions d'humidité et de fraîcheur sont réunies vous pourrez créer un décor magique, tout prêt à accueillir, elfes, fées et autres personnages de comtes brumeux.

La mousse est idéale pour orner les interstices entre les dalles d'un cheminement ou entre les pas japonais.

Elle fera aussi merveille, sur une vieille souche d'arbre, dont elle masquera les affres du temps ou sur des objets de décoration, tels les lanternes japonaises, les puits, les bancs en béton. Elle leur donnera une délicate patine et beaucoup de cachet.

Dans les zones trop humides et trop ombragées pour que la pelouse ne pousse, ne pas luttez contre la mousse mais installez-la pleinement, elle couvrira élégamment le sol de son délicat tapis feutré.

Un vieux toit ou un mur abîmé vous paraissent bien tristes ? N'hésitez pas à les végétaliser avec de la mousse, vous verrez la vie en vert !

La mousse peut aussi servir de décor à part entière dansles jardins Japonais où elle occupe une place prépondérante non loin des jardins taillées en topiaire  et des érables aux couleurs chatoyantes. Elle crée alors le lien entre pierre et eau, entre minéralité et humidité.

Comment planter de la mousse dans mon jardin ?

Si votre jardin est propice à la vie de la mousse vous devez certainement en posséder dans un coin, sinon vous pourrez vous la procurer dans la nature (hors zones protégées) en prélevant très peu dans à chaque fois afin de ne pas détruire le biotope.

Les jardins publics sont parfois de bonnes sources, il faudra alors demander une autorisation pour la prélever. Ensuite vous l'installerez directement dans la zone choisie de votre jardin. Si la surface est verticale, ou que vous voulez garnir entre des dalles, laissez-la un peu sécher, broyez-la avec un mixeur et mélangez les particules obtenues avec de la bière. Il ne vous restera plus qu'à étaler votre mixture au pinceau et à bien humidifier le support les semaines suivantes pour voir renaître votre mousse.

Comment éliminer définitivement la mousse au jardin ?

il est inutile de déverser toutes sortes de produit pour éliminer la mousse , cela fonctionnera un temps c ' est tout 

 

2- Éliminer les sources d'humidité

Si la source d'humidité provient d'un aménagement comme une fontaine ou une cascade, réduisez le débit des pompes ou supprimez les jets.

Réduisez aussi l'arrosage des zones atteintes par l'humidité en paillant le sol.

3- Corriger le sol

Comme nous l'avons vu, la mousse se développe en sol compact, retenant l'humidité. Il faudra alors limiter son piétinement et l'amender de sorte à ce qu'il devienne plus drainant et léger. ajouter du compost et du sable à ce type de sol est une bonne solution.

S'il est vraiment très acide (ph inférieur à 7) épandez de la chaux pour le rééquilibrer. Ramassez les aiguilles de pin au fur et à mesure de leur chute car elles acidifient encore plus le sol.

Pour les pelouses, ne tondez pas trop court, cela favorise l'apparition de la mousse car celle-ci à un port naturellement prostré.

apportez un engrais riche en potasse, magnésium et calcium si le sol est très pauvre, ainsi nourri, il favorisera la pousse des autres végétaux au détriment des plaques de mousse.

 

ATTENTION a tous ces produits en vente pour soi disant détruire les mousses , et qui ne fait que empirer les choses 

 

 

 

 

 

Faut-il supprimer les lichens et mousses des branches ?

 

 

Avec l'hiver qui se profile, l'automne a déjà bien fait chuter les feuilles des arbres et arbuste à feuillage caduc. Cette nudité vous permet de vous rendre compte de l'équilibre plus ou moins satisfaisant de la charpente de l'arbre, mais vous allez parfois également découvrir que le tronc, les branches et les tiges sont couverts de lichens et de mousses. De quoi s'agit-il et que faut-il faire ?

 

D'où viennent ces lichens et mousses ?

Le lichen des arbres est, pour faire simple, le résultat de la symbiose entre le champignon et l'algue : cette sorte de végétal épiphyte corticole se déploie donc sur un autre végétal qui est l'arbre, plus spécifiquement son écorce. Il en va de même pour les mousses : d'ailleurs certains lichens sont qualifiés de mousses. Leur résistance au manque d'eau comme aux températures extrêmes les rend encore plus importants avec une estampille d'espèces pionnières, c'est-à-dire capables de recoloniser un espace soit nouveau soit abîmé. Ils sont donc une composante incontournable de la biodiversité.

En outre, ils abritent une faune diverse d'insectes, de larves et d'autres organismes vivants qui servent à nourrir les oiseaux ou qui hibernent tout simplement. Cela n'empêche pas que, probablement quelques champignons parasites microscopiques s'y cachent mais pas plus qu'ailleurs.

Lorsqu'ils apparaissent, c'est un signe que les conditions leur sont favorables, à savoir un taux hygrométrique élevé, suffisamment d'ombre, et sans doute une végétation dense qui demanderait peut-être une taille afin d'aérer la ramure et la charpente de l'arbre.

Faut-il craindre ces lichens et mousses ?

Aucune crainte à avoir sur un éventuel dépérissement des arbres : ces lichens ne sont pas du tout des organismes parasites comme l'est le gui qui puisse ses ressources dans son support végétal. Au contraire, les lichens se nourrissent des éléments minéraux contenus dans l'eau qui ruisselle sur l'écorce de l'arbre.

Ils contribuent aussi à la filtration et à l'épuration de l'air en captant et en accumulant une grande quantité de CO2 et une vaste diversité de composés minéraux. Ils jouent alors un rôle d'indicateur de pollution puisqu'ils concentrent les polluants : leur analyse peut alors en dire beaucoup sur l'environnement. Par exemple, après l'accident nucléaire de Tchernobyl, les lichens contenaient beaucoup d'éléments radioactifs. Ou encore, le type de lichen présent majoritairement en ville est un bio-indicateur sur le type de pollution qui frappe : on constate notamment une tendance à la disparition des lichens en ville ce qui est le signe que le dioxyde de soufre est trop présent car les lichens y sont extrêmement sensibles. Quant à la mousse, elle ne se développe jamais dans un milieu chargé en cuivre.

 

Peut-on supprimer les lichens des arbres ?

Même sur les vieux troncs d'arbres qu'ils affectionnent particulièrement, les lichens ne sont aucunement à craindre. Au contraire, mieux vaut les laisser en place.

Toutefois si vous voulez en supprimer un peu, intervenez par temps sec, hors période de gel : brossez l'écorce en utilisant une brosse en chiendent, aux poils assez rigides pour gratter efficacement, et en même temps légèrement souples pour ne pas blesser et abîmer l'écorce. N'utilisez pas de brosse métallique trop agressive pour l'arbre.

Le traitement a longtemps été préconisé en pulvérisation pour se débarrasser des mousses : aujourd'hui, il est entendu que cela ne sert pas à grand chose car cela acidifie le sol le rendant encore plus favorable au développement des mousses qui affectionnent ce terrain. Sans compter qu'il risque de tacher le mobilier ou dallage aux alentours. Bien évidemment, il n'est pas plus recommandé d'utiliser des fongicides toxiques pour l'environnement et votre jardin. Dans tous les cas, les mousses et les lichens reviendront.

De par sa définition étymologique, le mot lichen vient du latin, qui lui-même est dérivé du mot grec « leikhên » qui signifie « lécher », en raison de la manière dont ces plantes s’accrochent aux arbres ou aux rochers sur lesquels ils poussent.

Encore appelés « végétaux pionniers » du fait qu’ils favorisent le développement d’autres êtres vivants, les champignons lichénisés poussent en milieux très arides et souvent hostiles. On les nomme également « organismes composés » car, résultant d’une association entre des cellules microscopiques d’algue verte et 90 % de champignon hétérotrophe.

Ces végétaux sont un véritable atout pour l’équilibre écologique puisqu’en pourrissant, ils créent progressivement un environnement moins sec et, favorisent ainsi, la croissance d’autres plantes plus exigeantes.

 les mousses plantes3les mousses plantes2

 les mousses plantesles mousses plantes1

 

 

 

les mousses plantes1

les mousses plantes

le Potager des Fleurs !   le Blog